CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

TROUBADOUR REUNION TOUR- compte-rendus videos photos

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas  Message [Page 5 sur 5]

Admin

avatar
Admin
La scène se met en place à Ananheim, Californie, pour ce dernier concert de la tournée Troubadour Reunion. Les premiers membres du public commencent à arriver. Quelques fans prennent la pose....












Quatre amies qui assistent aux concerts de JT depuis le lycée et qui se réjouissent d'assister au dernier concert de la tournée



deux fans anonymes prennent la pose


Mark & Dede Haase des collines d'Anaheim



Bob & Lisa Clafford de Yorba Linda



Mark Kegans & Kim Doud, tout deux de Newport Beach


Ryan & Melissa Warsaw de Brea




Dernière édition par Admin le Jeu 22 Juil 2010, 2:14 am, édité 3 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
King James Taylor et Carole - 20 juillet 2010 - Honda Center



Il y a deux raisons qui vous font regarder des artistes classiques: 1/ Vous voulez pouvoir dire vous les avez vus avant qu'ils disparaissent, et 2/ Eh bien ... ce sont simplement de superbes interprètes .

Il y a, après tout, quelque chose à tirer d'un nombre prodigieux d'années d'expérience scènique. Pour la Tournée Troubadour Reunion de James Taylor et Carole King (qui célèbre le 40e anniversaire de leur premier concert commun au Troubadour en novembre 1970), le duo – âgé aujourd'hui de 68 ans (pour Carole King) et 62 ans (pour James Taylor) ont pu compter sur leur groupe original pour les accompagner en tournée. Et ce fut incroyable.


Non seulement, toutes les chansons se révèlèrent être des occasions de chanter tous ensemble - dès les premiers accords de la chanson d'ouverture du James Taylor, «Something In The Way She Moves» jusqu'au rappel de Carole King - le joyeux " Up on the Roof », mais chaque personne dans le public eut la sensation d'assister à quelque chose de vraiment spécial.

Bien sûr, la voix rauque et fragile par moment de King, mais son énergie et son endurance - et le plaisir visible à se trouver devant des milliers de personnes la nuit dernière - furent palpable, et fit se lever le public pour danser sur la plupart de ses chansons (si on considère que la plupart des spectateurs étaient des sexagénaires ou plus, ce ne fut pas un mince exploit!). Elle prit également plus de risques avec sa voix et de sa performance, par rapport à la nature modérée des chansons de Taylor .

D'un autre côté, si vous fermiez les yeux et vous contentiez d'écouter Taylor, vous aurez eu le sensation que rien n'avait changé. Sa voix était aussi limpide, douce et jeune que sur les disques que mes parents jouaient pour moi quand j'étais bébé, et on ne peut nier son jeu de guitare d'une grande maitrise.

Bien que la capacité du Honda Center soit de 17.000 sièges, le concert de trois heures offrit une ambiance intime en raison des plaisanteries du duo entre les chansons, basées sur des anecdotes leur passé, ainsi que de vieilles photos de Taylor, de King et du reste du groupe présentés depuis la scène tournante.

Les performances ne semblèrent ni vieilles ni datées. Elles furent calmes, bien sûr - beaucoup de gens sont restés assis dans leur sièges à écouter la musique - mais définitivement jouées sans retenue.

Taylor et King alternèrent leurs chansons au cours d'un concert de deux sets, qui comporta des tubes sentimentaux comme "Mexico" et "It's Too Late", entrecoupés de jams comme "Jazzman "et "Your Smiling Face». Parfois, le couple s'asseyait côte à côte et alternait les paroles, mais, le plus souvent, chacun harmonisait sur les chansons de l'autre – ce qui fonctionnait très bien; leurs voix entremêlées étaient merveilleusement inspirantes. Un sommet fut atteint au moment de la troisième chanson du second set, qui représentait «choix du public»: apparemment, tout au long de la tournée, King et Taylor ont sondé le public de différentes villes et leur a demandé de choisir une chanson pour le concert. Anaheim a choisi, quant à elle, la composition de King: " Where You Lead, I Will Follow ", juste un autre de ces chansons dont je n'ai jamais réalisé qu'elle en était l'auteure.

Il y eut, bien sûr, quelques moreaux du concert qui me donnèrent le sentiment d'être dans un ascenseur , mais pour la plupart d'entre elle, j'acceptais sans rechigner d'être le fan qui chante tous les paroles de la chanson à tue-tête.


Lorsque King finit par chanter "Thank you to the house of the corporate mouse" lors d'un des rappels, tout le monde a éclaté de rire. La soirée tirait à sa fin, bien sûr, mais ce fut une grande soirée en présence de génies musicaux.


Parti-pris familial: Ma famille pratique Carole King en karaoké à la maison - ma mère chante toujours "( You Make Me Feel Like ) A Natural Woman".

Le public: La nuit dernière, c'était comme assister à une levée de fonds du Comité National Républicain au Honda Center - le seul homme noir en vue était sur scène.

Entendu dans la foule: «Je vais peut-être avoir 30 ans le mois prochain , mais zut alors! Qu'est-ce qu'il est bon d'être la plus jeune personne à un concert . "

Une petite note jetée sur mon calepin:J'ai vraiment pris peur à chaque fois que je voyais James Taylor sauter et atterrir énergiquement sur la scène. J'ai admiré l'effort, mais... ses os fragiles!
En outre, il était amusant de l'entendre chanter "tu me fais sentir comme une femme naturelle» en tant que choriste.

fin de SMACKWARTER JACK et COUNTRY ROAD - Honda Center - ANAHEIM, CALIFORNIE