CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

TROUBADOUR REUNION TOUR- compte-rendus videos photos

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 5 sur 5]

Admin

avatar
Admin
La scène se met en place à Ananheim, Californie, pour ce dernier concert de la tournée Troubadour Reunion. Les premiers membres du public commencent à arriver. Quelques fans prennent la pose....












Quatre amies qui assistent aux concerts de JT depuis le lycée et qui se réjouissent d'assister au dernier concert de la tournée



deux fans anonymes prennent la pose


Mark & Dede Haase des collines d'Anaheim



Bob & Lisa Clafford de Yorba Linda



Mark Kegans & Kim Doud, tout deux de Newport Beach


Ryan & Melissa Warsaw de Brea




Dernière édition par Admin le Jeu 22 Juil 2010, 2:14 am, édité 3 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
King James Taylor et Carole - 20 juillet 2010 - Honda Center



Il y a deux raisons qui vous font regarder des artistes classiques: 1/ Vous voulez pouvoir dire vous les avez vus avant qu'ils disparaissent, et 2/ Eh bien ... ce sont simplement de superbes interprètes .

Il y a, après tout, quelque chose à tirer d'un nombre prodigieux d'années d'expérience scènique. Pour la Tournée Troubadour Reunion de James Taylor et Carole King (qui célèbre le 40e anniversaire de leur premier concert commun au Troubadour en novembre 1970), le duo – âgé aujourd'hui de 68 ans (pour Carole King) et 62 ans (pour James Taylor) ont pu compter sur leur groupe original pour les accompagner en tournée. Et ce fut incroyable.


Non seulement, toutes les chansons se révèlèrent être des occasions de chanter tous ensemble - dès les premiers accords de la chanson d'ouverture du James Taylor, «Something In The Way She Moves» jusqu'au rappel de Carole King - le joyeux " Up on the Roof », mais chaque personne dans le public eut la sensation d'assister à quelque chose de vraiment spécial.

Bien sûr, la voix rauque et fragile par moment de King, mais son énergie et son endurance - et le plaisir visible à se trouver devant des milliers de personnes la nuit dernière - furent palpable, et fit se lever le public pour danser sur la plupart de ses chansons (si on considère que la plupart des spectateurs étaient des sexagénaires ou plus, ce ne fut pas un mince exploit!). Elle prit également plus de risques avec sa voix et de sa performance, par rapport à la nature modérée des chansons de Taylor .

D'un autre côté, si vous fermiez les yeux et vous contentiez d'écouter Taylor, vous aurez eu le sensation que rien n'avait changé. Sa voix était aussi limpide, douce et jeune que sur les disques que mes parents jouaient pour moi quand j'étais bébé, et on ne peut nier son jeu de guitare d'une grande maitrise.

Bien que la capacité du Honda Center soit de 17.000 sièges, le concert de trois heures offrit une ambiance intime en raison des plaisanteries du duo entre les chansons, basées sur des anecdotes leur passé, ainsi que de vieilles photos de Taylor, de King et du reste du groupe présentés depuis la scène tournante.

Les performances ne semblèrent ni vieilles ni datées. Elles furent calmes, bien sûr - beaucoup de gens sont restés assis dans leur sièges à écouter la musique - mais définitivement jouées sans retenue.

Taylor et King alternèrent leurs chansons au cours d'un concert de deux sets, qui comporta des tubes sentimentaux comme "Mexico" et "It's Too Late", entrecoupés de jams comme "Jazzman "et "Your Smiling Face». Parfois, le couple s'asseyait côte à côte et alternait les paroles, mais, le plus souvent, chacun harmonisait sur les chansons de l'autre – ce qui fonctionnait très bien; leurs voix entremêlées étaient merveilleusement inspirantes. Un sommet fut atteint au moment de la troisième chanson du second set, qui représentait «choix du public»: apparemment, tout au long de la tournée, King et Taylor ont sondé le public de différentes villes et leur a demandé de choisir une chanson pour le concert. Anaheim a choisi, quant à elle, la composition de King: " Where You Lead, I Will Follow ", juste un autre de ces chansons dont je n'ai jamais réalisé qu'elle en était l'auteure.

Il y eut, bien sûr, quelques moreaux du concert qui me donnèrent le sentiment d'être dans un ascenseur , mais pour la plupart d'entre elle, j'acceptais sans rechigner d'être le fan qui chante tous les paroles de la chanson à tue-tête.


Lorsque King finit par chanter "Thank you to the house of the corporate mouse" lors d'un des rappels, tout le monde a éclaté de rire. La soirée tirait à sa fin, bien sûr, mais ce fut une grande soirée en présence de génies musicaux.


Parti-pris familial: Ma famille pratique Carole King en karaoké à la maison - ma mère chante toujours "( You Make Me Feel Like ) A Natural Woman".

Le public: La nuit dernière, c'était comme assister à une levée de fonds du Comité National Républicain au Honda Center - le seul homme noir en vue était sur scène.

Entendu dans la foule: «Je vais peut-être avoir 30 ans le mois prochain , mais zut alors! Qu'est-ce qu'il est bon d'être la plus jeune personne à un concert . "

Une petite note jetée sur mon calepin:J'ai vraiment pris peur à chaque fois que je voyais James Taylor sauter et atterrir énergiquement sur la scène. J'ai admiré l'effort, mais... ses os fragiles!
En outre, il était amusant de l'entendre chanter "tu me fais sentir comme une femme naturelle» en tant que choriste.

fin de SMACKWARTER JACK et COUNTRY ROAD - Honda Center - ANAHEIM, CALIFORNIE




SET LIST

Something in the Way She Moves
So Far Away
Honey Don't Leave L.A.
Carolina in My Mind
Way Over Yonder
Smackwater Jack
Country Road
Sweet Seasons
Mexico
Song of Long Ago
Long Ago and Far Away
Beautiful
Shower the People
(You Make Me Feel Like) A Natural Woman

**Intermission**

Secret O' Life
Crying in the Rain
Where You Lead
Sweet Baby James
Jazzman
Will You Love Me Tomorrow
Your Smiling Face
It's Too Late
Fire and Rain
I Feel the Earth Move
You've Got a Friend

(Encore)

Up on the Roof
How Sweet It Is (to Be Loved by You)
You Can Close Your Eyes



Dernière édition par Admin le Jeu 22 Juil 2010, 2:03 am, édité 1 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
DERNIER CONCERT DE LA TOURNEE TROUBADOUR REUNION -
AU HONDA CENTER DE ANAHEIM - CALIFORNIE)








































_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin









Message d'Ellyn Kusmin, l'assistante personnelle de JT:

"Merci Salut à tous: pour tous vos souhaits ... Je ne pense pas que ce soit un secret si je vous dis que: sur place nous avions huit caméras, chaque soir qui ont été utilisés pour projeter les plans que vous avez vu sur la écrans "IMAG" au-dessus de la scène.
Nous avons également enregistré les vues de chacune de ces caméras. parfois, nous avons réalisé quelques enregistrement caméra supplémentaire dans les coulisses dan toutes sortes d'angles.

Pas de plan spécifique pour ces bandes, pour le moment.

Je pense que la carte vidéo de remerciement de James et Carole dit tout ce que nous voudrions vous dire!

Mes meilleurs souhaits.
Ellyn


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Videos concert dernier jour - 20 juillet au Honda Center d'Anaheim, Californie


Fire and Rain



Where You Lead



It' Too Late



You've Got a Friend



Dernière édition par Admin le Mer 28 Juil 2010, 12:34 am, édité 2 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin






Dernière édition par Admin le Lun 26 Juil 2010, 10:22 pm, édité 1 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
James Taylor, Carole King: QUESTIONS-REPONSES



Los Angeles Times blog

23 juillet 2010

L'admiration et le respect mutuels entre James Taylor et Carole King est abondamment apparu au cours de ma conversation avec eux mardi quelques heures avant la dernière étape de leur tournée commune.

Ainsi, après avoir parlé avec eux de combien la tournée s'état révélée extraordinairement populaire, pour une session de question-réponse qui paraîtra dans la section "Arts et Livres" de dimanche, je n'ai pas pu résister de leur demander si, compte tenu de tous les éloges que chacun a reçu au cours des décennies pour leur Musique, s'il y avait quelque chose pour laquelle ils estimaient que l'autre n'avait pas reçu assez de crédit. Voici ce qu'ils m'ont dit:

Taylor: Je pense que les gens ne comprennent pas vraiment qu'elle grande femme de spectacle elle est. Certes, son répertoire témoigne de lui-même, mais elle possède un sens incroyable pour mettre ces choses sur scène. J'ai vu énormément de gens en tournée pendant plus de 40 ans, et elle a une telle énergie incroyable et une telle force. A un moment elle est montée sur scène avec une température de 102. C'était une bronchite qu'elle avait, et c'est la chose la plus difficile à surmonter lorsqu'on doit se produit. Alors, pour mettre le pied sur le plateau et réussir à mettre le public par terre, il faut une réserve de force que les jeunes d'aujourd'hui n'ont pas. Les gamins de Vingt-ans ne possède pas cette force. Donc, je pense qu'elle est n'est pas assez reconnu comme virtuose rock de tournée.

King: Je te remercie, James. Venant de toi, cela signifie beaucoup pour moi. Il y a deux choses à propos de James que peut-être les gens ne savent pas aussi bien que moi. La première est sa générosité. C'est le plus généreux des artistes que vous puissiez voir sur scène. Mais il a aussi une grande conscience de ce que chaque membre du public est venu entendre et voir. Je n'ai pas ce niveau de conscience ... Il cherche toujours des façons d'améliorer l'expérience de chaque membre de l'audience. L'autre chose est le niveau de professionnalisme que James met dans tout ce qu'il fait... A chaque étape du chemin, il remet sa grande connaissance en question. Et s'il ne sait pas faire quelque chose, il s'en va trouver la personne qui, elle, saura. C'est un grand plaisir pour moi. Je révère l'excellence. Je peux être ému aux larmes par un produit qu'une personne fait si celui-ci a été fait avec excellence. Et je viens d'être soufflée par James, de même par tout le monde à tous les niveaux de cette tournée, jusqu'aux chauffeurs de camion et aux stagiaires.

Randy Lewis -


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
James Taylor & Carole King méditent sur leur tournée Troubadour

Randy Lewis pour L.A. Times - Traduction Samuel Légitimus



Alors que leur tournée touche à sa fin, les artistes reviennent sur leur récent succès sur la route

Une des plus grandes surprises de la musique pop jusqu'ici dans l'année a été le grand succès qu'ont connu James Taylor et Carole King lors de leur tournée Troubadour, qui a été engendré par l'effusion d'affection que les singers-songwriters vétérans ont suscité en 2007 avec leurs premières performances communes en plusieurs décennies à l'occasion du cinquantenaire du club légendaire Troubadour de West Hollywood.

Leur tournée d'été, qui comprenait un arrêt de plusieurs nuits en mai , à l'Hollywood Bowl, a attiré une foule prévisibles de baby-boomers sage set respectueux qui lapèrent cette musique, lorsque la paire est devenu célèbre pour la première fois au début des années 1970 . Mais elle a égaement attiré de jeunes générations de fans dans leur adolescence, ou de 20 à 30 ans qui n'étaient pas nés en 1970-71 , les albums" Sweet Baby James" de James Taylor et "Tapestry" de Carole King surfèrent sur les charts des meilleures ventes.

La tournée actuelle, qui a affiché complet à presque chaque étape, s'est placée parmi les tournées les plus lucratives aux USA et dans le monde entier au cours du premier semestre de 2010, selon Pollstar - quelque chose, qu'aucuns des artistes n'avaient prévu. Et le combo CD et DVD enregistrées au cours des concerts de 2007 - Carole King et James Taylor - Live at the Troubadour - a débuté à la seconde place du Top 200 Billboard des albums vendus et , 10 semaines plus tard, il reste dans le top 20, après avoir vendu 329.000 copies, selon Nielsen SoundScan.

Pas mal pour un couple de vieux musiciens de folk- rock .

Taylor , 62 ans, et King , 68 ans, ont conclu leur tournée mardi dernier avec un concert au Honda Center d'Anaheim. Interrogé quelques heures avant le concert, le couple n'a pas fermé la porte sur de futurs concert, mais King dit que cela marque la fin d'un chapitre particulièrement satisfaisant pour eux.
Ils ont parlé avec le Times sur les sommets et les vallées de ce voyage musical.

Alors que cette tournée arrive à son terme, êtes-vous tristes, soulagés ou bien les deux?

Taylor: Je pense aux deux, triste et soulagé. Carole , qu'en penses-tu? Reconnaissante, je dirais.

King: Soulagée n'est pas le mot juste. Le calendrier épuisant d'une tournée de ce genre est quelque chose qui ne manquera à aucun de nous. Je suis heureuse et triste et reconnaissante et un mélange d'émotions - et de gratitude. Je pense que James a raison.

Taylor: Les chiffres [de fréquentations et de recettes] sont supers, et très gratifiant. Mais l'essentiel est la qualité de la réaction de l'audience dans les lieux où nous avons joué. Nous avons tout simplement été dépassés par la force émotionnelle de la réponse... Je pense qu'il y a quelque chose à propos des allers-retours entre Carole pour moi. ... Nous pratiquons des allers-retours sur des choses que nous avons fait il y a 40 ans, et le public éprouve une expérience parallèle à celle que nous éprouvons sur scène.

King [ à Taylor ]
: J'adore quand tu fais ça: tu exprimes exactement ce que je pense . Et je tiens à préciser ce que dit James. La qualité transgénérationnelle du public a été une surprise. On aurait pu s'attendre à des gens [dans le public] qui se souviennent ou non des années 60 ainsi que de ce qu'ils faisaient à l'époque. Mais j'ai été témoin de tant de choses dont je ne m'attendais pas: des gens de l'âge de mes petits-enfants... Quelque chose à propos de cette musique touche les gens à travers les générations, et c'est surprenant.

La phrase consacrée à propos du succès de "Tapestry" et "Sweet Baby James" est qu'ils ont offert beaucoup de cette stabilité affective et de ce réconfort tant souhaités après tant d'années de bouleversement sociaux et politiques dans les années 60. Comment cela explique-t-il que ces chansons semblent résonner chez tant de personnes quatre décennies plus tard?

Taylor: Je pense que le message est que le bouleversement ne disparaîtra jamais.

King: L'époque que nous vivons est très difficile. Vous pouvez dire cela de n'importe quelle époque, mais ces temps-ci sont ressentis vraiment difficilement par bien des gens . Le fait que ce répertoire résonne avec eux parle de l'émotion et de la musique qui peut voler de ses propres ailes, sans la nécessité d'une importante présentation... Quand nous jouons "You've Got a Friend", nous étions dans un théâtre avec une avant-scène et j'ai pu observer l'écran vidéo avec les projections de photos de James, de moi et des membres du groupe dans le début de nos carrières. Je pense que cela rappelle aux gens que la vie continue, qu'ils ont vécu des moments difficiles, qu'ils ont su traverser et qu'ils sauront les traverser de nouveau. Et je pense que cela permet aux jeunes de voir " Woaoow, ma maman et mon papa ont traversé tout ça, je suppose que nous pourrons traverser les difficultés présentes nous aussi."

Quels instants ressortent particulièrement de cette tournée pour vous?

King: Un soir, James a parlé de quelqu'un qu'il avait rencontré et qui avait perdu un enfant à un très jeune âge. Il n'a pas dit grand-chose; il a juste dit que beaucoup de gens sont ici pour célébrer quelque chose, et beaucoup de gens sont en deuil de quelque chose ici.... À un concert, nous avons rencontré une mère dans un fauteuil roulant qui venait d'être diagnostiquées atteintes de la SLA [ sclérose latérale amyotrophique, ou la maladie de Lou Gehrig]. Je serrai la main de cette femme, et la fille était assise à ses côtés. La femme était en train de digérer la nouvelle – sereinement n'est pas le mot, mais elle acceptait sa maladie. Sa fille avait des larmes qui lui coulaient sur le visage tandis qu'elle nous a disait combien la musique signifiait pour sa mère.

Taylor: Je voulais parler de quelque chose de bizarre qui s'est passé lorsque nous étions à Los Angeles, à l'Hollywood Bowl. Je ne me souviens pas de quel soir c'était, mais Henry et Rufus, mes fils de 9 ans, étaient au concert. J'étais dans le vestiaire avec [ ma femme ] Kim et nous étions simplement en train de nous changer après le concert. Henry est arrivé à la porte, a passé la tête et a lancé: «James Bond et Indiana Jones sont en train d'attendre dans le couloir, papa." C'est incroyable de voir ce qui a un effet et ce qui n'en a pas. Carole, tu te rappelles quand nous étions à Melbourne? Lady Gaga a un de ces liens émotionnels profonds, en particulier avec Carole, et elle est venue nous rencontrer. Rufus et Henry étaient debout dans la chambre, la chambre verte, où nous recevions les invités. Et Rufus s'est tourné vers moi et m'a dit: «Papa, pourquoi elle porte un maillot de bain en caoutchouc?"


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Quelques superbes clichés de Jennifer Dowling




























_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 5 sur 5]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum