CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Browne & Lindley le 30 JUILLET au Chateau Ste Michelle, WA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin


JACKSON BROWNE - DAVID LINDLEY ELECTRISANTS SUR SCENE

Aucun concert Jackson Browne ne serait complet sans des chansons signatures comme "Rock Me on the Water", "Running on Empty", "Doctor My Eyes" et "For Everyman".

Browne, soutenue par un groupe de quatre musiciens qui comprenait son ami de longue date David Lindley, délivra ses morceaux avec l'énergie, l'intuition et la passion que les fans étaient venus chercher vendredi soir (30 Juillet) au Château Ste. Michelle.

Mais ce fut  la courte première partie comprenant seulement Browne et Lindley qui distingua cette tournée des précédentes de Browne. Les deux amis ont collaboré sur un album live double récent et indispensable "Love Is Strange» et ils n'avaient pas tourné ensemble depuis 2006 (dans le cadre d'une poignée de dates à travers l'Espagne). Sur scène, les deux furent électrisants.

La paire de vieux amis harmonisèrent sur des chansons que le public affectionnait, n'arrêtant pas d'échanger des piques dans un spectacle d'humour fraternel. Browne taquina le barbu Lindley sur  le contraste saisissant entre ses chaussettes blanches et ses chaussures bleues, et Lindley, bon enfant, répondit avec un commentaire sur les fringues de Browne: «C'est la plus belle chemise en polyester que j'ai vu depuis des années."

Echangeant les chansons, la paire ouvrit avec  le captivant  "Bingo "Seminole" de Warren Zevon et le poignant "Brothers Under the Bridge» de Bruce Springsteen, à propos de sans-abris anciens combattants du Vietnam. Puis, Browne offrit son emblématique "Pour Everyman», suivi de "Looking East", avant que Lindley ne prennent en charge la scène pour quelques morceaux en solo mettant en évidence ses talents instrumentaux.

Lindley reprit "What Is the Soul of a Man?" de Blind Willie Johnson, avant de conclure le premier set avec son humoristique "Cat Food Sandwiches", une ode aux pires aliments qu'un musicien doit supporter pendant la tournée (Lindley a présenté la chanson, qu'il a décrit comme «un blues profond, avec une histoire sur sa mauvase fortune culinaire lors d'un festival de musique à Sausalito, en Californie).

Ce fut une nuit d'été idéal pour un concert en plein air, chaud et ensoleillé jusque tard dans la soirée. Parmi les mélomanes se trouvait  le gouverneur Christine Gregoire, qui avait un siège à quelques rangées de la scène.




La seconde moitié du concert comprenait le groupe de près de deux décennies de Browne: le guitariste Mark Goldenberg, le bassiste Kevin McCormick, le claviériste et choriste Jeff Young et le batteur Mauricio Lewak. Merveilleux ajout au mix, les deux choristes Chavonne Stewart et Aletha Mills, qui ont rencontré Browne en 2001 alors Stewart et Mills étaient à l'école préparatoire de Washington dans le sud de Los Angeles et chantait dans la chorale de l'école. Les voix des deux femmes ajoutaient une influence gospel enthousiasmante au répertoire de Browne.

Le set du groupe débuta avec "Off of the Wonderland", "Giving That Heaven Away" et "Just Say Yeah", une chanson sur la compagne de Browne depuis 10 ans et sur leur relation durable.

Browne et le groupe suivirent avec "In The Shape of A Heart», la chanson la plus puissante qu'il ait jamais enregistré sur l'amour perdu. L'ensemble a continué avec un large éventail de thèmes et d'émotions: «Your Bright Baby Blues», «The Pretender», «Fontain of Sorrow», «For A Dancer" (avec Lindley au violon) et "My Problem is You".

En présentant son emblématique "The Pretender", Browne annonça que la tournée était "sans plastique" et il vanta les vertus des gourdes en acier inoxydable. Il a mentionna également un récent concert de Los Angeles, en présence de plusieurs de ses héros dans l'industrie musicale et cinématographique, en tant que source d'inspiration. "Je ne vais pas vous citer les noms comme ça, dit-il," mais c'était super."

Jackson et compagnie ont clôturé le set avec trois de ses classiques de Browne: "Doctor My Eyes", "Running on Empty" et "Take It Easy»,  qu'il a écrit au début des années 70 avec Glenn Frey des Eagles (le morceau fut le premier single du groupe).

Les deux chansons de rappels furent emballé en un puissant coup de poing. D'abord "Mercury Blues" (une ode bruyante de 1940 dédiée à la voiture américaine qui fut éliminée la même que sa sortie) et, enfin, avec l'émouvant: «I Am A Patriot», la chanson de Little Steven qui incarne l'équilibre chez Browne du patriotisme et de la dissidence.

Voici la setlist du concert:



_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum