CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Rien à voir avec James !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Rien à voir avec James ! le Mer 27 Oct 2010, 1:10 pm

tout rocker qui se respecte ne peut rester de bois face à cet objet culte ! ( fonction de son époque , de ses racines , de sa culture ou si tu es intelllo ou pas )

LADIES & GENTLEMEN DVD remasterisé de l'ultime concert des Stones époque Mick Taylor.

Les Stones en concert à Fort Worth et Houston, les 24 et 25 juin 1972. Soit 4 concerts en tout puisque les Stones jouaient deux fois par jour (quelle santé !), au beau milieu de la tournée promotionnelle d'Exile on Main Street. Le tout filmé en 16 mm, gonflé en 32, puis remastérisé pour la première fois, avec un son digne de ce nom et pourvu de quelques bonus. Voilà pour le contenu, en bref. A dire vrai, rien de très nouveau : le film a déjà été présenté en public, et il circule sous le manteau depuis des lustres, ce qui fait que tout fan digne de ce nom en possède une copie. Cette version "officielle", tant attendue, a cependant le mérite de redonner vie au plus mythique squelette du placard stonien. Le son et les images pourries des copies pirates sont enfin restituées dans une qualité digne de ce nom et l'extraordinaire valeur de la prestation saute alors aux yeux. Ce qu'on a là, c'est ni plus ni moins que le sommet scénique des Stones, avec sur Gimme Shelter un énorme avantage supplémentaire : quand Gimme Shelter était un documentaire scénarisé, construit autour du concert d'Altamont, "Ladies and Gentleman" présente un concert filmé en totalité, sans fioritures, dans toute sa splendeur et avec une playlist de rêve.
Certes, le film ne manque pas de défauts. Il se focalise bien trop sur Jagger. On ne voit quasiment pas Charlie Watts,empêtré pour un des concerts dans une espèce de chemise à volants ridicule, et Bill Wyman, de marbre. On aurait aimé plus de plans larges pour apprécier la dynamique de groupe. Reste que pour une fois, on voit Mick Taylor. Le film s'attarde enfin sur ses doigts, ce qui ne manquera pas de plaire aux guitaristes (slide en verre sur Love in Vain, slide métal sur All down..., chorus sur 3 doigts : captivant du point de vue technique). Et il y a bien sûr Keith Richards, chicot en moins et très présent au micro (comme il partage avec Jagger, on le voit beaucoup). On entend distinctement ses secondes voix et il tient une forme prodigieuse, pas encore bouffé par l'héroïne : sans aucun doute une des meilleures prestations filmées de sa carrière.
Et le son, qui est tout de même l'essentiel ? Il est très très correct malgré son bon tiers de siècle, puisque issu d'une prise de son conçue pour la quadriphonie. Ce qui fait que le DVD s'écoute autant qu'il se regarde. Il y a très peu de plantages, mais cela tient au fait que les morceaux ont été choisis sur 4 sets. Il manque cependant Rocks Off, systématiquement joué à l'époque : Mick Jagger explique l'absence par le fait qu'il chantait systématiquement faux.
En tant que tel, le gâteau serait déjà appétissant, mais il y a une cerise : trois morceaux filmés lors d'une répétition en Suisse, Shake Your Hips, Tumbling Dice et un boeuf blues passable baptisé Bluesberry Jam. Personne d'autre que les 5 Stones ici, relax. Keith reste assis mais le coeur y est, ce qui donne une intéressante idée de l'interaction entre les deux guitares, même si c'est un peu longuet. A ma connaissance, ces bouts de films étaient inconnus. Rajoutez enfin deux interviews de Jagger, intéressantes parce que donnant un éclairage du film à 38 ans d'écart.
Bref, pas à hésiter : bien plus que la sortie tant trompetée de l'Exile remixé (bof...), c'est l'événement Stonien de la décennie en attendant la sortie des mémoires de Keith et celle de l'envers documentaire de Ladies & Gentlemen : Cocksucker Blues. Foncez.

Edit : je lis ça et là des remarques sur la qualité du son et de l'image, pas assez ci, trop ça... Querelles sans grand intérêt : comment peut-on exiger une image et un son qualité 2010 alors que le concert date de 1972 ??? L'essentiel, c'est la valeur du document, avec ses défauts, et celle de la musique. Aucun film des Stones ne leur rend mieux hommage, même le tout récent Shine a Light, handicapé par une play-list discutable et des invités superflus. On ne peut comparer les Stones de 72 et ceux des années 2000. Ladies & Gentleman est, avec Gimme Shelter, le seul film indispensable sur les Stones.

dans les prochains jours, je vais passer un peu de temps avec du musicalement incorrect ( non américain)

et puis bien sur.............le compte rendu en trois lignes du concert de Ray Davies à l'Olympia !

donc à très bientôt.
Serge

Voir le profil de l'utilisateur http://james-taylor.asso.fr

2 Re: Rien à voir avec James ! le Mer 27 Oct 2010, 4:48 pm

Invité


Invité
salut Serge
Je te souhaite un merveilleux concert de Ray Davies.
On a eu l'occasion d'en parler et tu sais à quel point j'aurais aimé t'accompagner.
J'attends d'ailleurs tes impressions avec impatience!
Pour le DVD des Stones, je dois dire qu'en te lisant on a qu'une seule envie: se le procurer!
Bises
Alain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum