CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

"JT apprécie sa douce vie" -Manchester Evening News 10-05-11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
JAMES TAYLOR APPRÉCIE SA DOUCE VIE



par Paul Taylor pour Manchester Evening News -
Traduction Samuel Légitimus

Plus tôt cette semaine, James Taylor était assis à la Maison Blanche à une table où figuraient parmi les autre convives le Président des USA Barack Obama, la Première Dame Michelle Obama et la Chancelière d'Allemagne Angela Merkel.

Tandis que les autres invités de ce dîner d'État en l'honneur de l'Allemagne étaient en train de digérer leur filet de bœuf accompagné de petits raviolis de crabe bleu du Maryland, Taylor sortit sa guitare et se mit à chanter certaines des chansons qui l'ont rendu célèbre.

JT n'est pas un novice à la Maison Blanche. Il a reçu ici-même en mars dernier, la prestigieuse National Medal of Arts. Le couple Obama est fan de l'artiste et le sentiment est réciproque - le chanteur a fait campagne pour l'élection du président en 2008.


"C'était totalement inattendu" me confie Taylor au sujet de la médaille. «J'étais époustouflé par le groupe de récipiendaires dont je faisais partie - Joyce Carol Oates, Meryl Streep, Sonny Rollins, Quincy Jones, Philip Roth et d'autres lauréats littéraire extraordinaires."


Cette tournure des événements ne semble-t-elle pas étrange pour un homme arrivé à la gloire il y a
40 ans, époque où le singer-songwriter semblait être l'incarnation même de l'anti-establishment?

«Vous l'avez dit!" reconnaît Taylor. «Je me suis toujours considéré comme étant à l'extérieur de la vie. Bien sûr, le succès change beaucoup les choses. La succès et le fait de continuer à travailler vous apportent un sentiment d'appartenance, vous donne une place dans ce monde."

« Mais, oui, lorsque vous faites partie du Rock and Roll Hall of Fame, Vous côtoyez certains types de jolies alternatives. Le Rock N' Roll, aussi monnaie courante qu'il soit devenu, porte toujours en lui l'idée qu'il est alternatif et anti-establishment."

«Je ne me suis jamais considéré comme un musicien "rock and roll". En aucun cas. J'ai cependant toujours eu sentiment que les gens du Rock' N' Roll Hall Of Fame avaient commis une erreur et avaient laissé entrer une personne du ministère de l'archéologie au sein de l'Université du Midwest. C'est plus comme ça que je me vois."

Il y a à coup sûr quelque chose de professoral dans le noble maintien de Taylor. Il a même tâté un peu à l'enseignement, en postant l'année dernière via son site web des vidéos sur sa façon de jouer de la guitare ainsi qu'une longue et complexe explication vidéo sur la façon de préserver ses ongles chez le guitariste de fingerstyle.

Il revient cet été en Angleterre avec un groupe dont il tient à énumérer les noms avec soin. Ce groupe de légendes comprend Jimmy Johnson à la basse, l'incomparable Michael Landau à la guitare et le bien-nommé batteur Tchad Wackerman.

"En Europe, les gens prêtent vraiment attention à l'identité de ces musiciens", me dit-il. "En Amérique, ceux-ci sont considérés Comme de simple seconds couteaux. mais je ne les ai jamais, pour ma part, considéré de cette façon."

Cela fait maintenant plus de 40 ans que Taylor représente la quintessence du singer-songwriter.

Sorti d'une dépression grave dans son adolescence, c'est la chanson Fire And Rain en 1970, puis la reprise du morceau You've Got A Friend de Carole King qui ont lancé la carrière de Taylor. Cette longue carrière a survécu a deux mariages brisés (dont un avec sa collègue singer-songwriter Carly Simon) et un problème de drogue sérieux qui a commencé avec l'abus d'héroïne avant même qu'il ne connaisse la gloire et qui s'est poursuivi jusqu'au milieu de années 1980.

Ces dernières années ont vu la sortie de deux albums de reprises et une tournée de retrouvailles avec Carole King, mais son dernier album de nouvelles chansons intitulé Octobe Road date, quant à lui, de 2002.

"Il y a un an et demi environ, nous avons travaillé sur sept nouvelles chansons, et donc, aussitôt que j'aurai débarrassé la table devant moi, mon objectif premier est de les terminer et de les enregistrer."

Mais la muse de Taylor a souvent mieux fonctionné lorsque l'artiste était malheureux. Fire And Rain, par exemple, fut inspiré par le temps passé dans les institutions psychiatriques et le suicide d'une amie.


Les dix dernières années furent une décennie heureuse, avec son mariage, en 2001, avec sa troisième épouse Kim suivi de la naissance, la même année, de deux jumeaux, Rufus et Henry. La famille vit dans Le Massachusetts.

«Peut-être suis-je trop heureux pour écrire le style de chansons qui a fait ma renommée" admet Taylor. "Mais une des choses que j'ai toujours dites à mon public, et à tout ceux qui veut bien écouter, c'est que pour moi la composition est, avant tout, mystérieux et inconscient et, aussi, que plutôt d'avoir écrit 150 chansons, j'ai comme la sensation d'avoir écrit 15 chansons dix fois chacune».


Ben, le fils de Taylor - Un des deux enfants qu'il a eu avec Carly Simon - est également singer-songwriter. Le père et le fils ont tourné pour la première fois ensemble récemment. A 63 ans, Taylor connaît une fois de plus, les joies de la paternité avec ses deux fils de dix ans. Est-ce différent cette fois-ci?

"C'est la même chose à 90%" me répond-il. "Mais j'ai la sensation d'être à la fois un père et un grand-père. Ce que je suis en réalité. Ma fille Sally a donné naissance à un petit-fils qui aura trois ans cet automne".

"Cette fois-ci, la paternité me semble tellement douce. Et Kim et moi sommes vraiment décidés à ce que l'éducation de nos enfants soit le centre de notre vie."



_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum