CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

JT HONORÉ PAR LES KENNEDY CENTER HONORS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 JT HONORÉ PAR LES KENNEDY CENTER HONORS le Mar 06 Déc 2016, 1:13 pm

Admin

avatar
Admin




"Le baryton chaud et les textes poétiques de James Taylor incarnent l'art de la composition de chansons, faisant de lui un e des figures musicales déterminantes de notre époque et sa musique la bande-son de notre pays." - Kennedy Center Chairman David M. Rubenstein

James Taylor fait partie de la promotion 2016 des Kennedy Center Honors en compagnie de la chanteuse gospel & soul Mavis Staple, de l'acteur Al Pacino, des membres du groupe de rock The Eagles - Don Henley, Joe Walsh,Timothy B. Schmitt et Glenn Frey (à titre posthume) - ainsi que de la pianiste argentine Martha Argerich.

Le Kennedy Center Honors est une récompense qui "célèbre le talent spectaculaire d'artistes dont la brillance a laissé un impact durable dans la société.'


Après un remarque pleine d'humour de la part du Président Obama ( lire plus bas) JT eut droit le dimanche 4 décembre à son hommage durant la cérémonie

En invité surprise: l'ancien président Bill Clinton, a parlé avec affection de "mon ami de nombreuses années." Il a déclaré qu'en " cinq décennies, ses mélodies et ses textes sont devenues littéralement des fils dans la fabrique de...ma vie."

"La sagesses derrière cette voix incroyable a été rudement acquise" fait remarquer Clinton, se référant aux luttes antérieurs de Taylor avec l'addiction.

""Il a été et demeure la voix douce et solide de nos meilleurs anges".

Darius Rucker a interprété un medley de classqiues de Taylor parmi lesquels "Sweet Baby James" et "Carolina in My Mind". Sheryl Crow a investi la scène pour chanter le tube "Fire and Rain" -- on a pu apercevoir Obama chanter avec elle.

Garth Brooks, qui est un tel fan du chanteur qu'il a nommé sa fille Taylor, a interprété "Shower the People" et "How Sweet It Is (To Be Loved By You)". Sur cette dernière il a été rejoint par Crow et Rucker et l'audience s'est levée comme un seul homme.


La cérémonie sera diffusée le 27 décembre sur la chaine CBS ·

---------------

KENNEDY CENTER HONORS - REMARQUE DE BARACK OBAMA SUR JAMES TAYLOR (French & English)



À la fin des années soixante, James Taylor a eu la chance d'auditionner devant Paul McCartney et George Harrison. Ringo, je ne sais pas si vous étiez là - mais c'est une histoire vraie. (Rires) - « J'étais aussi nerveux qu'un chihuahua sous amphétamines » c'est ce que dit James Taylor, ce qui est exactement le genre de métaphore qui fait de lui un auteur-compositeur si brillant (rire).

Mais si James a un don déterminant, c'est celui de l'empathie. C'est pourquoi il a été un si grand ami, pour Michelle et moi-même. Nous sommes si reconnaissants envers lui et Kim pour leur amitié au fil des ans. C'est pourquoi tout le monde de Carole King à Garth Brooks à Taylor Swift collaborent avec lui. C'est ce qui fait de lui l'un des musiciens les plus prolifiques et les plus admirés de notre temps. En fait, James a récemment passé en revue toutes ses chansons et a continué à traverser les mêmes histoires – des chansons au sujet des pères et des embouteillages; des chansons d'amour, de chansons de guérison. J'aime vraiment cette phrase: «Hymnes pour les agnostiques.» (Rires.) Il dit que dans le fait de faire de la musique, «Il y a l'idée de vous réconforter. Il y a aussi l'idée de prendre quelque chose d'intenable et d'interne et de la communiquer.» Et c'est pourquoi on a le sentiment que James ne chante que pour vous quand il chante. On a l'impression qu'il chante sur votre vie. Les histoires qu'il raconte et raconte encore insistent sur nos expériences les plus durables, des expériences partagées. «Carolina On My Mind» parle de l'endroit où l'on grandi, même si ce n'est pas en Caroline. «Mean Old Man» parle probablement de quelqu'un que vous connaissez. "Angels of Fenway" – eh bien, en fait, ne parle que des Red Sox. Alors - (rires) - si vous êtes un fan des White Sox, vous n'aimez pas cette chanson, mais tant pis. (Applaudissements.)

James est le diseur la vérité accompli sur une vie qui peut nous laisser plus de questions non résolues que de réponses satisfaisante, mais qui contient tant de beauté que cela ne vous dérange pas. Et de son honnêteté sur ses propres luttes contre la toxicomanie et ses années d'activisme progressiste, James Taylor a inspiré des gens partout dans le monde et a aidé l'Amérique à vivre à la hauteur de nos idéaux les plus élevés. Merci, James Taylor. (Applaudissements.)

-------------------------

In the late sixties, James Taylor got the chance to audition in front of Paul McCartney and George Harrison. Ringo, I don’t know if you were there -- but this is a true story. (Laughter.) “I was as nervous as a Chihuahua on methamphetamines" -- (laughter) -- is what James Taylor says. Which is exactly the kind of metaphor that makes him such a brilliant songwriter. (Laughter.)

But if James has a defining gift, it is empathy. It’s why he’s been such a great friend to and Michelle and myself. We're so grateful to him and Kim for their friendship over the years. It’s why everybody from Carole King to Garth Brooks to Taylor Swift collaborates with him. It’s what makes him among the most prolific and admired musicians of our time. In fact, James recently went through all his songs and kept coming across the same stories -- songs about fathers and traffic jams; love songs, recovery songs. I really love this phrase: “Hymns for agnostics.” (Laughter.) He says that in making music, “There’s the idea of comforting yourself. There’s also the idea of taking something that’s untenable and internal and communicating it.” And that's why it feels like James is singing only to you when he sings. It feels like he's singing about your life. The stories he tells and retells dwell on our most enduring and shared experiences. “Carolina on My Mind” is about where you grew up, even if you didn’t grow up in Carolina. “Mean Old Man” is probably somebody you know. “Angels of Fenway” -- well, actually, that’s just about the Red Sox. So -- (laughter) -- if you're a White Sox fan you don’t love that song, but it's okay. (Applause.)

James is the consummate truth-teller about a life that can leave us with more unresolved questions than satisfying answers, but holds so much beauty that you don’t mind. And from his honesty about his own struggles with substance abuse to his decades of progressive activism, James Taylor has inspired people all over the world and helped America live up to our highest ideals. Thank you, James Taylor. (Applause.)


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum