CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Anniversaire de la disparition de Carlos Vega

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Anniversaire de la disparition de Carlos Vega le Dim 08 Avr 2007, 4:21 pm

Admin

avatar
Admin
Il y a 9 ans déjà...



Le 7 avril 1998 , le suicide de Carlos Vega - batteur de studio basé à
Los Angeles mieux connu pour son travail en studio et en tournée
derrière James Taylor - choquait le monde de la musique.


retrouvez le batteur à travers une discographie impressionnante:

http://www.artistdirect.com/nad/music/artist/appears/0,,505391,00.html#more



Dernière édition par le Mar 17 Avr 2007, 1:42 pm, édité 1 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr
Pour une fois, je ne blasphème pas...

RESPECT à Carlos... le genre de batteur que j'apprécie et pas seulement pour sa technique. C'est telement rarissime qu'il faudrait leur donner une autre appellation, genre batteur-musicien (je suis sûr qu'il y en a parmi vous qui me comprennent !).

Je l'ai vu à Luxembourg le 6 mars 98 (à l'instar des Vendel Brothers) et il se pourrait bien que ce soit le dernier concert de la tournée mondiale, donc son dernier.

Impressionnant d'humilité malgré un talent époustouflant. Pour ceux qui l'ont vu à Canal + , seul avec JT et jouant du cajon... ça donnait une idée très précise de son sens du rithme, sur un instrument aussi rudimentaire.

J'suis toujours aussi dég. 9 ans après...

Voir le profil de l'utilisateur
Trés bel hommage mon cher Mot.....Uh, Tom.


Lilly.

Voir le profil de l'utilisateur

Admin

avatar
Admin
[center]



LARGES EXTRAITS DE :
Carlos Vega: A Musical Life

AUTEUR: Robyn Flans /TRAD: Samuel Légitimus

SOURCE: Modern Drummer magazine
DATE: Février 2003


DATE: Février
2003



La communauté musicale entière fut choquée d’apprendre le suicide de Carlos Vega le
8 avril 1998. Personne ne vit la chose arriver. Et pour ceux d’entre nous qui sommes témoins de l’extérieur, il semble incompréhensible que quelqu’un avec ce genre de talent et de succès – et avec une merveilleuse femme comme Teri et deux merveilleuses filles, Marisa et Lexi —puisse commettre un tel acte. Mais personne ne sait ce que c’est de vivre dans la peau d’un autre. Et personne ne peut vraiment connaître les démons avec lesquels il nous faut lutter et ce qui amène quelqu’un à ce moment de désespoir.

Vega était en tournée avec James Taylor juste avant sa mort. Et parce qu’ils étaient en contact si étroit, Taylor fut capable d’offrir une perspective sur la situation de Vega.

"De la manière dont je vois les choses" suggère Taylor "C’est comme s’il avait été renversé par un camion. Je ne vois pas cela comme quelque chose qui était inévitable ou comme un suicide qui proviendrait des circonstances de sa vie. J’ai toujours pensé que quelque chose de physiologique s'était déréglé chez Carlos. »


"Nous étions en Europe depuis deux mois" poursuit Taylor. "Et Carlos traversait vraiment un sale moment. Il lui fallait presque rentrer chez lui. Il
n’arrivait plus à dormir. Il était très agité. Pendant un mois, ll a eu de terribles maux de tête. Et son rythme cardiaque était très élevé. Il s’inquiétait que quelque chose n’aille pas physiquement chez lui. Il a passé un scanner et quelques séances de rayons X. Et il est allé voir un neurologiste et d’autres docteurs. Mais puisque nous étions en tournée, il était impossible de rester plus d’un jour dans une ville. Alors, on a pas vraiment compris ou fait le rapprochement. A un certain moment, sa femme Teri et ses filles sont venus pour passer du temps avec Carlos. Et elles le soutenaient vraiment en disant: 'Tu peux y arriver, tu peux le faire. Et c’est ce qu’il a fait. Carlos a fait toute la tournée. Et après celle-ci, chacun a poussé un soupir de soulagement, car il allait pouvoir rentrer chez lui et régler son problème quel qu’il soit.
"

"Carlos était toujours incapable de dormir" poursuit Taylor. " Je pense que c’est ce qui l’a conduit à un tel acte. Il n’arrivait pas à obtenir plus d’une ou deux nuits de sommeil par nuit. Et après un moment, cela l’a amené au bord de la folie. Quelque chose de physiologique s'est déréglée chez lui. Je pense qu’il est devenu si agité qu’il avait un besoin désespéré de paix. Je sais combien il adorait ses filles et sa femme et combien sa famille était importante pour lui. Ils étaient cruciaux. Il avait un père merveilleux. Donc, je pense vraiment qu’il devait en être arrivé à un point complètement désespéré."

C’est le bassiste Lee Sklar qui a amené Vega dans le groupe de James Taylor au beau milieu d’une tournée. "C’est toujours le rushe quand quelqu’un ne peut pas assurer le reste de la tournée et lorsqu’en l’occurrence la situation presse." explique Taylor. "Cela signifie beaucoup de répétitions supplémentaires. Le nouveau postulant doit assurer très vite. Ce n’est pas évident. Mais Carlos est arrivé et à proclamé toute de suite sa position. Çà a fonctionné toute de suite. Et au fur et à mesure, il s'’est révélé être pour moi une grande relation de travail." Carlos a apporté exactement ce qu’il fallait au concert de Taylor. " Je recherché quelqu’un dont la dynamique de travail fonctionne avec le reste du groupe" déclare James. "Et la chose qui limite le plus la dynamique de groupe est le fait que je suis un guitariste. Et je compose des chansons qui ne demandent pas une main lourde. Occasionnellement, nous montons l’ampli. Mais ce n’est pas le genre de concert où la frappe de batterie est mise en avant. Cela
requiert quelqu’un qui puisse jouer de manière très musicale, qui sache écouter et qui sache se montrer un joueur d’équipe
."

Il y a un nombre de choses spéciales dans le jeu de Carlos" poursuit James. "Il avait un véritable contrôle de ses tempos. Beaucoup de musiciens utilisent un métronome pour se souvenir à quel moment le morceau est supposé démarrer. Et c’est une bonne chose d’apprendre à le faire. Il est bon d’avoir un endroit où commencer dans une chanson. En particulier lorsque l’arrangement est nouveau pour le batteur. Mais Carlos avait ce sens inné pour deviner où devait se trouver le tempo de la chanson. Il avait l’habitude de se chauffer sur une batterie d’exercice pendant, disons, une demi-heure avant que nous commencions. Et j’avais toujours l’impression que c’était sa manière à lui de se calibrer. Il faisait un genre d’exercice précis tous les soirs. Il commençait à jouer extrêmement lentement et puis il passait en revue à différentes choses. J’ai toujours eu l’impression qu’il réglait son horloge interne. En même temps qu’il chauffait ses baguettes."

Une autre chose remarquable à propos de Carlos est qu’il était né à Cuba et avait appris à jouer là-bas. Et donc, sa première expérience fut en tant que batteur de musique latine. Mais il était bel et bien un batteur de rock music. Plus que quiconque j’ai connu, il avait un pied dans les deux mondes."

Taylor se souvient que Durant le premier enregistrement que Vega fit avec lui pour l’album Never Die Young, le songwriter avait passé du temps chez Vega afin qu’il puisse ensemble passer en revue quelques idées. " je voulais l’engager dans le groupe et utiliser son apport rythmique très tôt dans les chansons. Il fut un collaborateur précieux dans le studio. Et à côté de son travail sur les démos, il doubla les percussions. J’ai toujours pensé que
c’était un gâchis de demander à des musiciens de venir jouer avec vous et de ne pas le sinviter à jouer ce qu’ils entendent. La situation d’enregistrement la plus remarquable dont je me souvienne s’est passé avec Carlos, Clifford Carter et Jimmy Johnson au mois de mai 1996. Lorsque nous sommes allés sur l’île de Martha's Vineyard pour faire Hourglass dans une maison d’été de location. Cela demandait que chacun se prenne en main et aide à installer un studio. Ce fut très courageux de la part de chacun de venir et d’installer un studio de fortune afin d’enregistrer l’album. Carlos devait aider Frank [Filipetti, le producteur] avec les micros pour obtenir le bon son. La chose la plus dure à enregistrer dans ce contexte fut la batterie. Parce tous les autres instruments se jouaient en direct. Mais Carlos était totalement plongé dans l’expérience. C’était comme un jeu pour lui et il a adoré ça."


James Taylor était impressionné par la fait que Vega restait un eternel étudiant. "Nous sommes allés écouter Ivan Lins à New York. Et il y avait un musicien cubain à la batterie. Carlos a entendu quelque chose que le batteur a joué et l’a amené en studio. Il l’a incorporé a une chanson à moi intitulée Another Day. Vous n’entendre nulle part ailleurs ce qu’il joue sur son kit de batterie. C’est très subtil. Et ça élève la chanson." Taylor recommande également d’écouter son album Live pour entendre Vega
sur son classique Mexico. "Nous avons réarrangé Mexico une intro et une fin plus longues. Si vous écoutez le morceau, ça sonne comme si passait du Mexique à Puerto Rico à Cuba.Carlos a complètement renversé le morceau pour nous. Après, Mexico ne fut plus jamais le meme morceau. Ce fut
vraiment genial de bosser avec Carlos.
Il va beaucoup me manquer. C’était
un type génial. Ce n’était pas un saint. Juste un vrai gars bien. Une personne authentique."



-----------------------------------------------------------------------

Quelques Reflexions de Carlos Vega:



" Je pense que ce fut génial pour moi de partir en tournée avec James Taylor. Çà a ajouté à mon expérience. Cela me manque de ne pas partir bosser en tournée. Mais ils rappelleront. Je pense que la chose à se rappeler c’est la raison pour laquelle tu t’es lancé dans la musique au départ. Parce que tu aimes la musique et que tu veux la jouer! Une fois que tu es dans cette mentalité de double salaire et tout ça ... je ne veux pas devenir comme un homme d’affaires qui oublie sa vocation. A un certain point il faut être homme d’affaires. Mais je veux me rappeler ce qui est important. Si on vous surprend à faire chaque date en ville, après dix ans, vous ressemblez à une patate. Vous jouez stupidement toujours de la même manière. Et pourquoi. Parce que vous craignez de perdre ce double salaire.

'' Je n’ai jamais pensé faire des dates d’enregistrement.’insiste Carlos.''J’ai
toujours aimé la batterie.
Je me suis accroché et j’ai continué de jouer. Je ne veux pas avoir la mentalité d’un musicien de studio. Parfois je joue dans le studio. Parfois je joue en concert. Et parfois je joue dans le fond de ma petite chambre.''






_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

5 Jimmy Johnson évoque de Carlos Vega le Mar 17 Avr 2007, 1:33 pm

Admin

avatar
Admin
Merci Bernie Mysterioso pour cette information


Jimmy Johnson (bassiste), Carlo Vega(batteur) et David Garfield (pianiste)


Jimmy Johnson, le bassite du James Taylor Band depuis plus de 17 ans (déjà!) évoque son pote musicien Carlos Vega

TITLE: Carlos Vega: A Musical Life
CONTRIBUTOR: Jimmy Johnson
SOURCE: Modern Drummer magazine
DATE: Février 2003


Parmi les nombreuses choses que j'admirais chez Carlos, j'en citerais un petit don musical - mais significatif - qu'il possédait. C'était sa mystérieuse habileté à tirer le tempo d'une chanson de nulle part. Il n'utilisait jamais un métronome de référence, mais il lui suffisait d'écouter une chanson dans sa tête et il en devinait le tempo parfait à partir de son horloge interne.

Un superbe exemple de cela : au cours de la production du CD "James Taylor's Live". En Novembre 1992, nous avons fait une tournée de 14 dates. CHaque show eut droit à un enregistrement sur multi-piste. Le sbandes furent ensuite envoyées en studio pour un mixage et un essamblage de post-production. En écoutant les bandes, les
producteurs Don Grolnick et George Massenburg découvrirent que pour chaque soirée, les tempos des chansons était partiquement identiques! Impressionnant!!



Dernière édition par le Mar 17 Avr 2007, 8:49 pm, édité 1 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr
On peut voir sur cette dernière photo avec Jimmy et Carlos le clavier west coast type (l'autre leader )David Garfield qui fut le fondateur du mythique groupe "KARIZMA"dont le guitariste n'est autre(toujours aussi ) que Michael Landau qui fut remplaçé parfois par le Toto Steve Lukather en fonction des tournées de James !

"Burning water" fut le premier power trio de Michael Landau et de Carlos,le bassiste n'était autre que le frangin de l'extra terrestre Michael !

c'était un style proche d'Hendrix qu'ils jouaient et c'est de la qu'est née la réputation de Landau comme le veritable héritier du woodoo child, ce qui signifie "out" les Robin Trower et SRV......et pourtant !
ce n'est pas Tom qui va me contredire !
C'est étrange, l'ami Bob Mann était aussi avec Leslie West sur le Moutain live et la pour ceux qui connaissent, c'était du lourd !

je voulais aussi profiter de cette intervention pour dire au nom du CAJT que nous sommes aussi une bande de pote et que quand l'un de nous souffre dans sa chair ou dans son âme nous ne pouvons rester insensible !

Voir le profil de l'utilisateur http://james-taylor.asso.fr

7 carlos vega discographie le Jeu 05 Juil 2007, 11:28 am

Hello tout le monde!

je suis en train "d'essayer" de faire une discographie de Carlos Vega, ce qui est vraiment dur car peu de sources!

Je compte sur vous pour m'aider sur les multiples sessions avec JT! Laughing

Ce batteur me fait vibrer autant sur "hourglass" que sur du "physical" d'olivia Newton-jones.....que voulez vous!

A + amis Tayloriens!

Voir le profil de l'utilisateur http://e-minor-shuffle.com
Sois le bienvenu parmi nous, Stephane. Je pense que les plus assidus des "Tayloriens" se feront un grand plaisir de t'assister dans ta quête.

Lilly

Voir le profil de l'utilisateur
bonne nouvelle , l'ami Stéphane nous a enfin rejoint !Laughing
Sam et moi connaissons déja "le meilleur batteur de Courbevoie" !!
Maintenant,il vous parlera mieux que moi de son site dédié a ses deux idoles que sont Carlos Vega et Jeff Porcaro par qui il est devenu fan de James !
un musicien de plus dans la famille
que du bonheur !

Voir le profil de l'utilisateur http://james-taylor.asso.fr
Bonjour stéphane,
je suis, tout comme toi, un nouveau membre du CAJT, mon inscription ne précède la tienne que de 10 jours....
Je trouverais déplacé de te souhaiter la bienvenue (comme un "habitué") dans un lieu que je découvre encore, ça aurait quelque chose de faux et de prétentieux.
Ce que je puis te dire en revanche, c'est que je m'y suis senti accueilli avec beaucoup de simplicité et de convivialité.
En 10 jours voci ce que j'ai déjà trouvé sur ce site : intelligence(s), sensibilité(s), humour, répartie, solidarité, amitié, informations, échanges, conseils... je me sens comme "irradié" et c'est bon.
Hier soir, sur la "chatbox" j'ai dit des horreurs sur les batteurs (des vannes de musicos que tu dois déjà connaître). Je te les raconterai, à l'occasion... ça te fera peut être marrer, ou bien tu me feras la gueule si t'en as envie... et ce ne sera pas grave...

à bientôt,
Marc

Voir le profil de l'utilisateur
Hello Stéphane, oui bien sûr bienvenue à toi.
Tu vas nous insuffler du rythme à n'en pas douter :-)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.festivaldesgranges.com
Merci à tous pour votre gentillesse!
Je vais tacher d'etre present dans ce forum pour parler de la façon dont je ressens les influences de James Taylor et bien sur des autres merveilleux artistes qui ne le lachent jamais...

Ca doit faire à peine 2 ans que je suis sur James grace à Carlos....
Je me passe en boucle le fameux dvd "squibnocket" de 1992...;c'est une pure merveille..(Merci Serge!!!)

Voir le profil de l'utilisateur http://e-minor-shuffle.com

13 Carlos Vega 11 ans déjà le Mar 07 Avr 2009, 11:13 pm

Admin

avatar
Admin
11 ans déjà.


7 avril 1998 – le batteur Calos Vega du groupe de JT mourait des suites de blessures à l'arme à feu qu'il se serait infligées dans sa maison de Los Angeles.


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum