CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

TOURNEE ANGLAISE - les comptes rendus

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: TOURNEE ANGLAISE - les comptes rendus le Lun 30 Avr 2007, 9:23 pm

Admin

avatar
Admin
UN COMPTE RENDU DU CONCERT d'Hammersmith (du 23 avril), trouvé dans le Daily Express du 27 avril 2007.

http://illiweb.com/fa/pbucket.gif

ET UN ARTICLE DU MAGAZINE SAGA

http://illiweb.com/fa/pbucket.gif


(Cliquer sur les copies d'articles pour les rendre lisibles.)


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

27 Re: TOURNEE ANGLAISE - les comptes rendus le Mer 02 Mai 2007, 9:38 am

Admin

avatar
Admin
L'ami Tractorboy nous envoie la vidéo complète de Slapleather
enregistré lors du concert de Leicester (27 avril) morceau sur lequel
JT n'est accompagné que d'un porte-voix et d'une immense machine à
rythme de sa composition baptisée de divers noms: Bigfoot, Shamu ou
Gaddamatic. Irrésistible.

cliquer ici


et pour répondre tardivement à ta question Broken Angel, il semble bien que JT prononce bien "japanese" et non "red chinese" come il est écrit sur le tableau...


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

28 Re: TOURNEE ANGLAISE - les comptes rendus le Mer 02 Mai 2007, 10:56 pm

Admin

avatar
Admin




Through fire and rain

AUTHOR: Paul Sexton


SOURCE: Saga magazine


DATE: Mai 2007




Il y a peu de voix dans le monde du rock au timbre si évocateur que,
après seulement une mesure ou deux, l'auditeur est directement transporté dans l'époque et le lieu dans lesquels on les a entendu pour la première fois. James Taylor est l'une d'entre elles. Sa tonalité riche et mélancolique est l'essence même de la fin des années soixante.


Aujourd'hui âgé de 59 ans, il se présente comme l'authentique monsieur tout-le-monde des singers-songwriters. Mais les démons de la dépression qui l'ont conduits tout jeune homme à l'abus d'alcool et de drogues furent tels,qu'à chaque fois que quelqu'un utilise l'expression "bienveillant comme un oncle" soit pour qualifier son repertoire soit pour la qualifier lui, il se met à glousser.



"C'est amusant. Je pense que me vois comme ayant essentiellement pas plus de 18 ans. Cela n'a pas beaucoup de sens. Quand un candidat politique m'appelle à le soutenir, je pense:
'Êtes-vous malade? Vous voulez vraiment vous voir associé à moi?' Mais je crois que c'est le résultat d'avoir survécu aussi longtemps."



Cela fait presque 40 ans que Taylor, né près de Boston, a fait son premier voyage à Londres. Il fut signé sur le nouveau label Apple des Beatles et, à la fin 68, a sorti un album éponyme.



Il lui fallu cependant, faire un séjour en hôpital psychiatrique à cause d'une habitude à l'héroïne ( raison pour laquelle il partit pour l'Angleterre
) pour laquelle il revint en Amérique pour décrocher, alors que son album Apple lui attirait certes quelques fans mais peu de ventes.


Une superbe chanson, Fire and Rain, sur le suicide d'une amie en traitement avec lui, sortit en 1970 sur l'album Sweet Baby James et les années soixante-dix lui apportèrent finalement un succès majeur, même si son addiction à la drogue gâcha sa vie pendant des années.


Son mariage avec sa collègue la chanteuse Carly Simon en 1972 fut largement covert par la presse et ils devinrent un des couple rock les plus reconnaissables; ils divorceront finalement 11 ans plus tard, époque à laquelle Taylor surmonta son addiction, se sauvant lui-même mais pas son mariage.



"Au début, je me droguais parce que ça marchait tellement bien. La drogue était comme une amie." dit-il. "Mais au fur et à mesure des années, vous commencez à ressentir ce qu'ils appellent dans le milieu médical des "jackpots". Des scénarios cauchemardesques vous arrivent. Soit avec la loi soit avec votre mariage. Vous perdez le contrôle et finissez dans un genre d'accident de la route. Litéralement et figurativement."



Taylor est aujourd'hui plus sage et libéré de toute drogue. Visiteur régulier en Angleterre, il est de retour chez nous avec son One Man Band tour. Le "one man" en question est le pianiste Larry
Goldings.
Taylor a déjà tournée ce show au style dépouillé aux USA et savoure la liberté et l'intimité que ce genre de concert procure.


Il représente le troubadour ultime. Il dit: "A un certain point, soit vous nagez soit vous coulez. Une partie de l'affaire a à voir avec la chance. l'autre avec le fait de rester en bonne santé. Je tourne régulièrement. j'ai pour habitude de partir en tournée pendant 17 jours et puis je reviens chez moi pour, disons, 11 jours."



Ses visites anglaises lui ont acquis un nouveau public qui s'est passionné pour ses albums, le plus récent étant l'élégant October
Road
.



Taylor a deux ans adultes, Ben and Sally, issus de son mariage avec Carly Simon. Il est aujourd'hui marié à Kim Smedvig. Le couple a deux jumeaux de 6 ans, Rufus and Henry. "Aujourd'hui? nous restons beaucoup chez nous à Boston" dit-il. " Et c'est chez moi aussi que j'enregistre."




Les concerts anglais comprennent des chansons qu'il a interprétées depuis 35 ans et plus, car elle résonnent toujours, pas seulement chez leurs admirateurs mais aussi chez leur auteur. " je suis toujours stupéfait de pouvoir jouer Carolina In
My Mind
tout en repensant à mon séjour dans l'île des Baléares ,
Formentera, là où je l'ai composé. Il suffit que je joue la chansons devant un public et brusquement je suis connecté aux sentiments que j'avais ce jour-là, cette heure là."



Il n'est pas le seul.


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

29 VIDEOS DU DERNIER CONCERT A GLASGOW le Jeu 03 Mai 2007, 10:35 pm

Admin

avatar
Admin
Merci à Johndoc pour ces vidéos (à télécharger) prises lors du concert de lunid 30 avril à Glasgow dernier show de la tournée anglaise.

Soyez persistent avec le 'download' (pas plus de deux à la fois), il m'a fallu moi-même recliquer plusieurs fois.

mais après quel bonheur!!! ... l'image est de qualité et on a l'impression d'être assis au troisième rang à droite.

Et voir JT pratiquer la guitare électrique pour la première fois sur scène sur "Steamroller" et "Chili Dogs" avec juste son pianiste Larry Goldings comme accompagnateur en se payant en plus le luxe d'un solo plus qu'honorable sur le premier morceau... est un plaisir rare. Chapeau l'artiste!!

1. Something In The Way She Moves
http://file.uploadr.com/e150

2. Steamroller
http://file.uploadr.com/e155

3. Chili Dog
http://file.uploadr.com/e157

4. Sweet Baby James
http://file.uploadr.com/e158

5. You Can Close Your Eyes
http://file.uploadr.com/e159


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum