CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

VAN MORRISON, hier à Montréal - compte rendu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 VAN MORRISON, hier à Montréal - compte rendu le Jeu 05 Juil 2007, 8:22 pm

Admin

avatar
Admin
Ci-joint le compte rendu du concert de Van à Montréal hier. On se demande souvent comment faire pour que les chansons rock sonnent bien en français: c'est simple, il suffit de les écrire en pensant qu'on est québecquois!! J'adore la manière qu'ils ont de faire bouger la langue française...


VAN MORRISON: CENT MINUTES DE BONHEUR
Le temps n'a pas de prise sur Van Morrison. On ne l'avait pas vu
depuis 1986 et vous savez quoi? L'Irlandais de 61 ans est probablement
encore meilleur qu'il ne l'était à l'époque.





Van Morrison est un trésor de la musique populaire, un artiste unique que je soupçonne de n'avoir jamais chanté une chanson deux fois de la même Façon.

Hier soir, à Wilfrid-Pelletier, on l'a vu et entendu jouer du saxophone - souvent -, de l'harmonica, de la guitare sur The Healing Has Begun, et pianoter une ou deux secondes derrière son organiste - était-ce une excuse pour aller chercher son boire?

Cette liberté qu'a Morrison le musicien, elle est décuplée quand il chante de sa voix chaude... et inimitable. Van the Man est un "bluesman noir" irlandais, ce n'est pas un hasard s'il mentionne Muddy Waters et Jimmy Witherspoon pendant The Healing...

Les mots se bousculent hors de sa bouche comme s'ils étaient chantés pour la toute première fois, propulsés par ce que l'on appelle communément le soul.
Et du soul, Van Morrison en possède en quantité industrielle. Ce soul qui vient vous chercher jusque dans les tripes le dispense de jouer à la bête de scène, qu'il est pourtant, tellement sa musique est intense et généreuse.

Autour de lui, 10 musiciens très compétents, soudés l'un à l'autre, prenant chacun un court solo et ne cherchant surtout pas à faire de l'ombre à la boule d'énergie coiffée d'un chapeau qui chante devant. D'accord, l'organiste en beurrait épais à l'occasion, mais c'était un ravissement de voir et d'entendre Sarah Jory, la dame qui jouait de la steel guitar derrière tout le monde.

On se serait cru aux premières années de l'émission Austin City Limits sur PBS: tous les musiciens éclairés en groupe, presque tassés les uns sur les autres, pas de décor mais quelques projections çà et là, comme ce ciel étoilé en fond de scène pour Moondance.

Oui, il a chanté Moondance, mais Van Morrison est plutôt avare de ses grands succès, particulièrement les chansons de ses albums mythiques de la fin des années 60 et de la première moitié des années 70 (Astral Weeks, Tupelo Honey, St. Dominic's Preview).

Les standards, il préfère les emprunter à Ray Charles (I Can't Stop Loving You, Georgia On My Mind) ou reprendre le blues traditionnel Saint James Infirmary, Plus encore, sa superbe ballade Have I Told You Lately That I Love You s'était métamorphosée hier en un boogie vitaminé alimenté par l'orgue Hammond et le violon.

Mais Van Morrison est rusé. Il a beau ne pas être très volubile, marmonnant la plupart du temps - sauf quand est venu le temps de ploguer son Greatest Hits numéro 3 en vente chez tous les bons disquaires et sur lequel on
retrouve environ la moitié des chansons d'hier - n'empêche qu'il nous a laissés sur le plus beau des cadeaux: l'immortelle Gloria (G-L-O-R-I-A!) que le public de la Place des arts a chanté avec abandon en tapant des mains.

Vers le milieu de ce concert nourrissant d'une heure 40 minutes, Morrison nous a chanté Back On Top, une chanson de 1999, en gesticulant et en balançant son bras droit d'un geste saccadé. Tous ceux qui l'on vu hier soir vous le diront: Van Morrison est vraiment back on top.


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum