CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

RANDY NEWMAN LE RETOUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 RANDY NEWMAN LE RETOUR le Jeu 15 Mai 2008, 10:13 pm

Admin

avatar
Admin


"HARPS AND ANGELS" le nouvel album le 5 août prochain



  1. Harps And Angels
  2. Losing You
  3. Laugh And Be Happy
  4. A Few Words In Defense Of Our Country
  5. A Piece Of The Pie
  6. Easy Street
  7. Korean Parents
  8. Only A Girl
  9. Potholes
  10. Feels Like Home



Randy Newman est sur le point de faire son grand retour avec son premier album de nouvelles chansons en neuf ans. "Harps and Angels," produit par ses vieux partenaires Mitchell Froom et Lenny Waronker, arrivera chez Nonesuch le 5 août.

"A Few Words in Defense of My Country," le single sorti il y a quelques mois exclusivement sur iTunes l’année dernière, sera inclus dans la liste des morceaux.

L’album de classiques en piano solo de Newman de 2003 "The Randy Newman Songbook: Vol. 1" fut la dernière livraison du singer/songwriter et première œuvre chez Nonesuch.

Son dernier album original "Bad Love" date de 1999.



Dernière édition par Admin le Ven 04 Juil 2008, 11:21 am, édité 2 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

2 le retour de Randy le Dim 25 Mai 2008, 6:25 am

Enorme artiste à la voix si particuliere.

Je suis sur le coup!



Perso: j'adore "land of dream"

Voir le profil de l'utilisateur http://e-minor-shuffle.com

3 Re: RANDY NEWMAN LE RETOUR le Ven 04 Juil 2008, 10:46 pm

Admin

avatar
Admin
Communiqué de presse de « Harpes et Anges »
traduit par Samuel Légitimus

sortie du disque chez Nonesuch le 5 août prochain


PREMIER ALBUM DE NOUVEAU MATÉRIEL EN NEUF ANS

« M. Newman a transformé les inquiétudes les plus profondes de notre
nation en grande Chanson américaine. » - New York Times

« Un des compositeurs de chansons les plus vénérés de sa génération.» - USA Today

Nonesuch Records sortira le premier album de nouveau matériel en neuf ans de Randy Newman le 5 août prochain, intitulé « harpes et anges ». Le récipiendaire du Grammy 2002 pour la meilleure chanson originale, de 17 nominations aux Oscars, de 5 Grammy Awards, de 3 nominations aux Grammy, et de 2 Emmy Awards, Newman est une figure singulière qui, au cours de sa carrière, a exploré divers styles et sons dans la grande tradition de la musique américaine du 20ème siècle.

S’étant concentré sur des musiques de film, des performances en concerts et des rétrospectives de sa carrière depuis son album Bad Love de 1999, Newman revient avec cet album qui possède déjà un titre à succès: « Few Words in Defense of Our Country » (« quelques mots en défense de notre pays » sorti à l’origine exclusivement par l'intermédiaire d’iTunes en 2007 et édité comme morceau billets d’humeur dans le New York Times, et qualifiée de chanson #2 de l’année 2007 par Rolling Stone (« juste derrière Jay-Z et juste devant de Rihanna » Newman précise utilement).

Co-produit par Mitchell Froom (Elvis Costello, Los Lobos, Sheryl Crow) et ancien chef de Warner Bros et par le collaborateur de longue datede Newman, Lenny Waronker, « Harpes et anges » fait montre des talents innombrables de Newman en tant que commentateur politique et social, balladin, et conteur. Les arrangements ont une couleur Dixieland, avec
Newman au piano au devant d’un combo de la taille d’un club;

Plusieurs pistes comportent des orchestrations abondantes, aussi majestueuses n’importe quel morceau qu'il a produit pour ses musiques de film. Selon NPR, « chanteur et compositeur le commentaire musical tordu et parfois cru de Randy Newman est devenu une grande part du paysage culturel américain. » Los Angeles Times indique que « Newman est un compositeur de chansons brillant qui, comme Paul Simon et quelques autres, fait le lien entre la tradition artisanale américaine du Songbook américain classique et le modèle plus personnalisé de chanteur-compositeur de chansons de l'âge pop moderne. »

Harpes et les Anges est le premier album de nouveau matériel de Newman à sortir sur Nonesuch et le seconde sortie chez Nonsuch après Randy Newman Songbook Volume 1 en 2003, qui célébrait quelques unes des œuvres les plus connues de Newman dans des exécutions en piano solo par le compositeur lui-même.

« C’est une oeuvre austère et émouvante » déclare Interview Magazine, "les chansons, certaines datant de35 ans, semblent absolument fraîches. »

Sur le morceau titre d’ Harpes et Anges, qui ouvre le premier album de tout nouveau enregistrements studio de Randy Newman depuis l’album Bad Love en 1999, un homme est couché sur un trottoir de la Nouvelle-Orléans, sur le point de pousser son dernier soupir. Nous sommes à l’évidence dans la ville en croissant, étant donnée le rythme jazzy relâché que l’orchestre joue, la voix traînante et languissante de Newman, et l'attitude de laissez faire de Dieu lui-même quand il semble rapporter que quelqu'un là- haut a fait une erreur de plume et que le type éploré sur le trottoir ne va finalement pas rejoindre son créateur. Cela donne la tonalité pour ce qui suit : Harpes et anges revendique une qualité faussement facile à vivre même lorsque l’album aborde les sujets de la vie et de la mort, de la mémoire et de la perte, des mécontentements du riche et célèbre, des problèmes des pauvre et de la malfaisance gouvernementale, du cynisme des multinationales et de la véritable fin d'un empire - à savoir, le nôtre.

L'arrivée d’Harpes et Anges a été annoncée il y a plus d’un an par un morceau conversationnel appelé « quelques mots en défense de notre
pays, » que Newman a développé pendant sa tournée d’été 2006 à travers l’Europe, puis glissé dans sa setlist de concerts américains. Avec une valse country entraînante comme contexte, Newman présente une vision caustique de l'état de notre nation, en apparence comme défense contre la critique étrangère. Aussi incisif qu'elle est obscurément hilarante « quelques mots à la défense de notre pays » a capté l'attention du New York Times, qui a offert à Newman l'espace de sa page d’opinion pour imprimer le texte. Un single numérique à la méchanceté efficace est sorti peu après, comprenant un vers tendancieux au sujet de la Cour Suprême que The Times a censuré. Rolling Stone a sélectionné le morceau comme un des singles de l'année.

« Je n'aime pas écrire des chansons coup de poing, du genre de celles de Tom Lehrer, présentant ses observations sur ce qui se passe à l’heure actuelle. » admet Newman. « Parce que les chansons comme celle-là vont passer de mode. Cette chanson-ci passera de mode parce que cette administration s’en ira, et que nous n'en connaîtront plus d’autre vraiment tout à fait comme celle-ci. Mais je tenais à dire quelque chose, et je l’ai donc écrit. »

Il semble que Newman ait beaucoup pour dire. Le morceau «Piece of The Pie» est un commentaire social encore plus audacieux que « Few Words in Defense of Our Country » -- une véritable chanson musicale, une chanson d’un style théâtral qui comporte un soutien orchestral a arrangé et dirigé par Newman ; un « choeur de patriotes, » défendant l'honneur de John Mellencamp pour avoir autorisé General Motors à utiliser une de ses chansons ; et un hommage à la conscience sociale de Jackson Browne. D’après Newman, « c’est une sorte d'ouvriers industriels du monde d’autrefois, une chose socialiste. Le fait que vous pouvez travailler vraiment dur et faire tout ce que le pays dit que vous êtes censé faire, et pourtant ne pas y arriver est un peu surprenant, vous voyez ce que veux dire? Il est difficile de s'habituer au fait que les choses ne deviennent pas de mieux en mieux, que si vous travaillez dur et faites à ce que vous êtes supposé faire, ce ne fonctionne pourtant pas pour vous. » Les démarches sont brièvement interrompues par un couple de Belges qui se querelle,ce qui montre que les endroits même les plus minuscules et les plus jolis peuvent être divisé.

Les arrangements tout au long de Harpes et Anges ont un goût Dixieland désinvolte, avec Newman au piano affrontant un combo de la taille d’un club, et il apporte une touche de blues à ses vocaux : « C'est la manière dont ma voix sonne le mieux à l'heure actuelle, les morceaux à l’orientation blues. C'est le genre de chanteur que je pense être. » Ses orchestrations, apparaissant sur plusieurs morceaux, sont aussi magnifiques que n’importe œuvre qu’il a composé pour ses musiques de film, et donnent à ses contes misanthropes une qualité majestueuse improbable. Avec trois de ses oncles compositeurs à succès à Hollywood, Newman dit « j'ai grandi avec peut-être un amour excessif du son orchestral. Quand j'avais cinq ans, j'étais à cinq mètres des plus grands musiciens au monde, les gars du studio. Des types qui je l’ai appris plus tard, étaient connus dans le monde entier. J'ai eu et j’ai toujours un énorme respect pour mon oncle Alfred et le
travail qu'il a effectué. Je ne suis pas aussi bon que lui avec ma musique de film - mais personne d'autre ne l’est, de sorte que ce n’est pas quelque chose pour laquelle je m'inquiète. »

Sur le « Laugh and Be Happy » il fournit une prescription pour les ennuis de la population immigrée de l'Amérique, plaquée sur un tempo Charleston
échevelé. « Korean Parents » est plutôt une danse de salle de bal élégante, avec des embellissements orientaux kitsch ; Newman assume l'état désolant de l'éducation américaine en utilisant des clichés au sujet étudiants asiatiques surdiplômés, et le fait d'une façon tellement sérieuse qu'il est sûr d'offenser pratiquement tout le monde.

Newman contraste la satire avec un couple de ballades plus direct. «Losing You» est basée sur une histoire que son frère médecin lui a raconté au sujet d'un couple dont le fils était mourant: « Ses parents avaient été dans les camps pendant la deuxième guerre mondiale. Ils ont dit, nous avons gagné notre vie, nous avons surmonté le fait d’avoir perdu toutes deux notre famille respective, mais nous n’avons pas assez de temps pour surmonter celui de perdre notre fils. »

« Feels Like Home» est une chanson d'amour fièrement sentimentale, un conclusion étonnamment réconfortante à l'album: « Les gens vont adorer`Feels Like Home ». Cela va certainement être la chanson la plus réussie sur l'album, parce que c'est la nature du monde, même si je choisis la plupart du temps un genre différent de chanson à écrire, autre que des ballades au style direct. C'est ce que les gens comme moi faisons de mieux – des chansons comme `Feels Like Home » ou « Marie » [sur Good Old Boys], alors que mes chansons préférées à moi sont comme `Only A Girl » ou « Harpes et Angels », celles avec des personnages, une distribution, un narrateur. »

Harpes et Anges a été co-produits par Mitchell Froom et Lenny Waronker. Froom, dont les crédits incluent Crowded House, Los Lobos, et Sheryl
Crow, a commencé à travailler avec Newman sur Bad love et puis, est revenu pour les débuts de 2003 de Newman sur Nonesuch Songbook, vol. 1, des versions au piano-voix des chansons plus anciennes et classique. Selon Newman, « Mitchell est un grand musicien et il est énormément utile d’avoir un piste basique pour travailler vraiment. Trouver un groove – ce n’est pas un mot que j’aime, mais c’est le seul qui me vienne. Une telle chose existe certainement mais je ne saurais pas comment la transmette à un bassiste ou un batteur. Mitchell fait cela et il aide énormément sachant exactement quoi dire. »

Waronker, ancienne patron de Warner Bros., est le copain de l'enfance de Newman et son champion d’une vie: « Son instinct est meilleur que le mien, à certains égards. Il a toujours été, pour moi, la personne la plus cruciale à ma carrière. Quand j'avais seize ou dix-sept ans, Lenny était mon épine dorsale. J'étais trop timide pour jouer mes morceaux pour des personnes et il était toujours la première personne -- - dans les 25 premières années ou plus de ma vie de ma carrière - - à qui je jouais mes morceaux.

Lenny était toujours là avec enthousiasme ou une suggestion et une commande que je n'ai pas moi-même, j'ai voulu être le meilleur que je pouvais être, mais Lenny voulit que je sois le meilleur au monde, et je le dois beaucoup. »

Sur Harpes et Anges, Randy Newman nous fait le rire, nous irrite, nous cajole pour nous faire réfléchir. Il fait la chronique des manières dont
nous tombons en morceaux et il catalogue les émotions qui nous rassemblent. Appelez cela la bande son de nos vies.

Michael Hill


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum