CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le concert Etown de la Convention Nationale Democrate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
Le concert Etown de la Convention Nationale Democrate avec James Taylor,David Crosby, Graham Nash, Ani DiFranco, Tom Morello et Irma Thomas























Mardi 26 août 2008
Temple Bell Theater





Les fondateurs de Etown Nick and Helen Forster ont produit quelques concerts mémorables au cours des dix-sept ans d’histoire du programme radio Etown, mais le sommet d’entre eux s’est produit la nuit dernière au cours de la Convention Nationale Démocrate avec: James Taylor, David Crosby, Graham Nash, Ani DiFranco, Tom Morello et Irma Thomas.





Les natifs de la Nouvelle Orleans Irma Thomas et Henry Butler, qui ont déménagé à Denver après l’Ouragan Katrina (Thomas y est retourné il y a un an; Butler quant à lui, vit à côté de Boulder, mais Thomas plaide pour lui: “Il sera de retour — faites-moi confiance”) ont transformé le Temple Buell Theatre de Denver en un service religieux, jouant le classiques gospel-and-blues de Thomas “If I Had Any Sense I’d Go Back Home” avant de se lancer dans le classique de John Fogerty “River is Waiting” avec le groupe au grand complet complété par Nick Forster à la guitare et sa femme Helen aux choeurs. Crosby, Nash et DiFranco se sont joint au groupe pour une version d'anthologie de “Time is On My Side.”

Inspiré par le set précédent, et dans son incarnation de
“Nightwatchman”, le guitariste du groupe Rage Against the Machine Tom Morello ressemblait à un Woody Guthrie des temps modernes. Il joua sur une guitare classique aux cordes nylons (avec les mots “Whatever It Takes” écrits dessus) deux morceaux folk originaux sur la Nouvelle Orleans: “Midnight in the City of Destruction” et le morceau-titre de son prochain album The Fabled City, qui sortira à la fin du mois de Septembre.

Après le discours du Governeur Bill Ritter, Nick Forster a présenté Robert F. Kennedy Jr. et lui a décerné le “E-chievement” award de l’émission, qui récompense les individus qui ont eu un impact positif sur leur communauté. Kennedy, qui est le défenseur principal de Riverkeeper, a parlé de ses efforts continuels pour protéger l’Hudson River de New York.

Après que DiFranco ait joué ses chansons “Evolve” et “Your Next Bold Move” très chargées politiquement, elle a parlé avec Nick Forster d’une cathédrale à Buffalo, New York qui a sauvé de la demolition et qu'elle a convertie en galerie d’art, en salle de concert. Il projette de transformer la crypte en club. Elle a également parlé de son album prochain qui possédait une couleur très Nouvelle Orleans - ville dans laquelle elle vit depuis les cinq dernières années.

Après la discussion avec Forster, DiFranco a dédié sa chanson “Paradigm,” à tous les gens travaillant à la campagne de Barack Obama. La chanson parle d’une campagne présidentielle qu’elle a faite avec sa mère. Elle s’achève avec ses mots : “I remember the feeling of community brewing/of democracy happening.”







Après que David Crosby et Graham Nash ait chanté une fantastique version de“Déjà Vu” Crosby a déclaré “Ne pensez-vous pas qu’il devrait y avoir une loi qui interdirait la possession de la bombe nucléaire à toute personne ne sachant pas bien prononcer ‘nucléaire’?”

Tandis que Nash jouait de la guitare et chantait sa nouvelle chanson “In Your Name” sur un dialogue entre un homme et Dieu, Crosby fournit quelques merveilleuses harmonies vocales.

“Voici une chanson que nous aurions aimé avoir écrit” a lancé Nash avant que le duo reprenne “This is My Country” une chansons écrite par Joel Rafael, que Nash considère comme faisant partie de la famille élargie du groupe. Tandis que Crosby harmonisait, Nash jouait de la guitare et chantait des vers comme: “It's time to stop them in their tracks/it's time to take our country back."




Après cela, Crosby donna une merveilleuse version de “Guinevere” le groupe est revenue pour épaulé Crosby et Nash sur leur classique “Teach Your Children.” Le duo s’effaça sur un couplet et laissa le public chanter avant que la foule n’éclate dans des applaudissements nourris.




Accompagné par Nick Forster à la mandoline, James Taylor a ouvert son set avec une version du classique de Jimmy Webb “Wichita Lineman” morceau rendu fameux par Glen Campbell. Taylor a enregistré une version de la chansons ainsi qu’onze autres reprises pour son prochain album, le bien nommé “Covers, dont la sortie est prévue pour le 30 septembre.

Taylor a enregistré pour l’album une version de “Hound Dog” inspire par Big Mama Thornton, et la nuit dernière avec l’aide d’Irma Thomas, de Crosby, Nash et des Forsters, ils se lancèrent dans une version très funky du morceau tandis que Butler ajoutait quelques notes de piano fortement inspirées par le Professor Longhair, gloire défunte de la Nouvelle Orleans.

Taylor chanta enfin une version de “You Can Close Your Eyes” avec Crosby et Nash fournissant les choeurs.




Tôt dans la journée Durant le sound check le "Mexico" de Taylor fut joué, de nouveau avec Crosby et Nash aux choeurs, de même une reprise du tube de Midnight Oil "Beds Are Burning." Aucun des deux morceaux n’apparu dans le concert (qui dura 20 minutes de plus que prévu.)

Avec un concert s’avançant doucement dans la nuit, on peut légitimement penser que le set de Taylor a été raccourci à la dernière minute.

Après juste une poignée de chansons, tous les artistes sont revenues le rejoindre pour le final du concert, avec une version chantée avec le public du classique de Woody Guthrie “This Land Is Your Land" une manière parfaite de clore une concert remarquable de trois heures.




Le concert sera diffusé en octobre en deux segments d’une heure a annoncé Helen Forster depuis la scène.

Le lien suivant devrait donner bientôt des infos précieuses sur les dates exactes de diffusion.


http://www.etown.org/listen.schedule.php



Dernière édition par Admin le Ven 29 Aoû 2008, 1:56 am, édité 2 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

2 BARRY LEVINSON FILME LE CONCERT le Jeu 28 Aoû 2008, 8:50 pm

Admin

avatar
Admin



LE REALISATEUR BARRY LEVISON A FILME LE CONCERT!!


Le réalisateur Barry Levinson (le Meilleur avec Redford et Avalon - ces deux films comportant une excellente B.O de Randy Newman - Good Morning Vietnam, Rain Man avec Dustin Hoffman et Tom Cruise, Donnie Brasco avec Johnny Depp et Al Pacino ) était présent au concert avec une équipe de tournage afin de complèter un documentaire sur lequel il est en train de travailler. Celui-ci traite de la relation entre les chanteurs de rock, la musique et la politique, en cette ère où les cris de "Tais-toi et chante!" ont été noyés par la musique protestataire dans tout le spectre musical.

Les signes sur toutes les portes d u concert de mardi indiquaient qu'avec l’entrée au théâtre ce soir pour voir James Taylor, Graham Nash, Tom Morello et plus, vous donnez votre consentement pour qu'on vous film.


Levinson travaille en étroite collaboration avec Nash et David Crosby - pas surprenant, étant donné que leur engagement dans la musique protestataire remonte à leurs premières oeuvres. Aucun titre de travail ni d’estimation de date de sortie n’est disponible pour le moment.

-----------

le dernier film de Levinson "What's Just Happen" une critique jouissive et acerbe du milieu cinématographique américain avec De Niro, Bruce Willis, Sean Penn qui cloturait en mai dernier le Festival de Cannes, ne devrait pas tarder sur nos écrans.



"Quel film de clôture parfait que ce nouveau film de Barry Levinson, cinéaste hollywoodien qui a surtout connu son heure de gloire dans les années 80 (Diner, Good Morning Vietnam, Rain Man). Comédie sur Hollywood dans la lignée de The Player de Robert Altman, What Just Happened? raconte deux folles semaines dans la vie d'un producteur (Robert De Niro) qui a deux problèmes: forcer Bruce Willis (qui joue son propre rôle) à raser l'immense barbe qu'il a décidé de se laisser pousser pour sa prochaine apparition, au nom de sa liberté artistique; et contraindre un cinéaste anglais à amputer son film, à quelques jours de sa présentation à Cannes, d'une scène où le chien du héros incarné par Sean Penn (le président du jury de Cannes, lui aussi dans son propre rôle) se fait tuer d'une balle dans le crâne. Tous les êtres humains peuvent mourir dans un film hollywoodien. Mais un chien, jamais de la vie!

Comédie d'une saine irrévérence, What Just Happened? a été souvent applaudi par les festivaliers à bout de force, trop heureux de pouvoir rire à gorge déployée après une sélection particulièrement sombre. Une scène en particulier a suscité l'hilarité: celle où, s'inquiétant qu'il ne reste que deux semaines avant Cannes, De Niro s'entend répondre: «Pas grave, le film est sélectionné de toute façon: on leur a montré une bande annonce de dix minutes et ils l'ont pris.»

(Thierry Jobin)


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum