CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Elvis Costello invite JT pour le réveillon - article

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
Où Elvis Costello pose les questions


Par Jim Fusilli (trad - Samuel Légitimus)




Elvis Costello présente une série originale « Spectacle » sur Sundance Channel.


L'idée, déclare Elvis Costello, était de créer une série télévisée qui célèbre la musique dans un cadre qui permette la discussion et la démonstration. "C'est une description judicieuse de "Spectacle: Elvis Costello with..." La série, qui aura une durée de 13 semaines, et qui a fait ses débuts hier soir sur Sundance Channel. Ses invités comptent parmi les artistes les plus connus en musique populaire du demi-siècle passé, qui joueront et parleront,parfois avec perspicacité, de la musique qu'ils aiment. "Spectacle" n'est en aucun cas sans défaut, mais ses défauts font partie de son charme et résultent de la mission qu’elle s’est donnée, celle façonnée non seulement par Mr. Costello, mais aussi par Elton John, dont Rocket Pictures produit la série.Mr. John était l'invité du premier épisode.

"Il n'y a pas beaucoup de musique à la télé qui ne pointe pas sur ce qui vient de sortir la semaine dernière», m’a confié M. Costello à la fin de l'été.Toujours en costume de scène, mais arborant maintenant un drôle de chapeau rouge, il devait se rendre en courant au Lenox Lounge de Harlem après l’enregistrement d’un volet de l’émission à l'Apollo Theater à proximité. « Les groupes ont généralement cinq minutes à la fin d'un talk-show - ce qui ne se prête pas vraiment à des ballades, n'est-ce pas?"Des programmes comme "American Idol", ajoute-t-il, sont comme des"concours de beauté. Ou alors, ils sont cruels."

Il a raison de dire qu'il y a peu de musique populaire à la télévision pour les adultes pensants, du moins rien de substantiel comme "Night Music" sur NBC, qui était diffusé à la fin des années 80 et au début des années 90 etmettant en vedette des musiciens doués jouant ensemble dans des combinaisons inattendues - la version par Leonard Cohen et Sonny Rollinsdu morceau de Mr. Cohen "Who By Fire" a été un sommet. Cette série,qui avait l’ami de M. Costello, Hal Willner, comme directeur musical, semble avoir influencé son "Spectacle".

Après avoir vu quatre épisodes de "Spectacle" sur DVD et avoir participé à l'enregistrement de trois autres, je vais témoigner de la qualité et de la diversité de la musique par Tony Bennett, Herbie Hancock, Kris Kristofferson, Mr. John, John Mellencamp, Police, Lou Reed, Smokey Robinson, entre autres. Tout comme "Night Music", "Spectacle" présente des musiciens dans des cadres inédits. Lors de l’épisode d'ouverture, Mr. John joue du piano alors que Mr. Costello chante "Working In A Coalmine"avec son compositeur, Allen Toussaint, à l’orgue et James Burton, qui a joué derrière Elvis Presley, à la guitare. Mr. Costello joue "Femme Fatale"de Lou Reed avec un rythme Louisianais alors qu’il rejoint par Jenny Scheinman au violon, son compagnon musical de longue date Steve Nieve à l'accordéon, Tony Garnier, du groupe de Bob Dylan, à la basse et Larry Campbell à la mandoline. Plus tard dans la saison, les téléspectateurs assisteront à l’improvisation de Mr. Costello et son groupe en compagnie du groupe Police sur le classique de Cream "Sunshine of Your Love" et le "Purple Haze" de Jimi Hendrix, après que M. Costello et le guitariste de Police Andy Summers aient tranquillement réinventé le classique de Charles Mingus "Weird Nightmare ».

Il lui faut un certain temps d'adaptation, mais au fur et à mesure que la saison avance M. Costello, qui est aussi facile que de ses paroles le donnent à penser, se révèle être un grand intervieweur. Mais dans quatre des cinq premiers épisodes à être diffusés, qui sont parmi les premiers épisodes à avoir été enregistrés pour la série, M. Costello semble lutter contre ses hôtes pour de garder le contrôle de l'émission. Ce qui est compréhensible: Il s'agit de Mr. Elton John, l'un des principaux artisan du concept de Spectacle, de Mr. Lou Reed, qui peut se montrer plus que bavard, l'ancien président Bill Clinton, un fan reconnu qui ne peut s’empêcher de verser la conversation dans la politique, et Mr. Tony Bennett, un des artistes préférés de la jeunesse Clinton à Little Rock, Mr. Costello a déclaré l’avoir vu se produire à l'Hammersmith Odeon quand il avait 10 ans.

La musique, elle, fonctionne dès le départ. Dans la saison d'ouverture, M. John montre comment Laura Nyro et Leon Russell l’ont influencé. Mr. Reed attrape une guitare acoustique pour montrer "l'accord secret" dans "Sweet Jane". Mr. Burton offre une version hargneuse de "Mystery Train" de Presley, un des morceaux préférés de Clinton enfant. Le qualifiant de meilleur pianiste de jazz depuis Bill Evans, Mr. Bennett encourage Bill Charlap à prendre de longs solos qui sont des modèles d'improvisation.

Mais les premières émissions sont entachées par un laxisme quasi amateur. Julian Schnabel, l'artiste et réalisateur (et le voisin de Lou Reed downtown de Manhattan), jaillit du public pour rejoindre à Mr. Costello, et Mr. Reed sur scène et détourne la conversation. Mr. Bennett semble beaucoup plus à l'aise que son hôte; à un moment donné, il cajole l’épouse de M. Costello, la chanteuse de jazz Diana Krall, de venir et jouer "I've Got the World on a String" avec lui. Vous pouvez voir à la réaction de Ms Krall qu'elle ne s'attendait pas à l'invitation. Pas plus que son mari.

Ces épisodes ont été enregistrés au studio 8 de la NBC, foyer de l’émission "Saturday Night Live", où, par pure coïncidence, M. Costello avait irrité les responsables du show en 1977 en interrompant brusquement sa performance en direct pour passer à une autre chanson.

"C'est là qu'a failli se terminer ma carrière. Etre de retour dans ce studio flatte mon sens de l'humour."


Quand NBC a eu besoin du studio pour la couverture de la campagne présidentielle, "Spectacle" a dû être déplacée. Peut-être est-ce dû à l’histoire de l'Apollo en tant que temple absolu de la soul et du R & B, ou bien la manière dont la taille du lieu sait mettre une distance confortable entre les interprètes et l'auditoire, mais M. Costello a semblé instantanément à son aise.

Au moment où il a enregistré son épisode avec James Taylor, "Spectacle" avait trouvé son rythme. La diffusion de l'épisode avec Taylor est prévue le soir du réveillon de Noël.


" Bien que la plupart des émissions se concentrent sur le passé, M. Costello a dit, "la vitalité de la musique dément l'idée que nous sommes en train de regarder en arrière. Ce ne sont pas de vieux
grands-pères racontant des histoires de guerre."

Quelques jeunes musiciens seront célébrés au fur et à mesure que la saison avance: Zooey Deschanel et M. Ward, du groupe She & Him, Jakob Dylan, Jenny Lewis et Rufus Wainwright.


Le gout varié de Mr. Costello donne à "Spectacle" son spectre musical élargi. Son amour de Johnny Cash et de la musique country est à la base d'un épisode dans lequel lui, Rosanne Cash, Norah Jones, Mr. Kristofferson et Mr. Mellencamp reproduiront un "pull guitare", dans lequel les singers-songwriters seront reçus dans la maison même du regretté Johnny Cash pour se jouer des chansons les uns aux autres.

Dans l'épisode avec M. Taylor, M. Costello cajole son invité dans un duo improvisé sur le classique de George Jones "She Thinks I Still Care".


Mr. Costello m'a confié qu’il y a eu plusieurs moments où il était tellement fasciné par une performance qu’il en avait oublié complètement qu'il était en train d’enregistrer une émission de télévision. "Quand Herbie Hancock était en train d’improviser, je l'écoutais en me disant à moi-même : 'C'est l'homme qui enregistrer toute cette musique avec Miles Davis."

Il a été ravi de chanter "You Really Got A Hold On Me" avec M. Smokey Robinson, qu’il admire depuis des décennies. "Chanter avec l'homme qui l'a écrite, ce fut un réel bonheur."


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
SPECTACLES WITH... DIFFUSE AU CANADA

par Alain de Repentigny
LA PRESSE



Elvis Costello avec James Taylor depuis l'Apollo.


Le créateur de l'émission Spectacle: Elvis Costello With..., Stephen Warden, nous dit quelques mots de chacune des émissions à venir. Les dates de diffusion des émissions ne sont pas encore confirmées après celle de Diana Krall.

THE POLICE 12 avril Les trois gars de The Police n'avaient pas donné d'interview ensemble depuis 1984. Ils jouent avec Elvis et son groupe (Watching the Detectives et Walking on the Moon).

KRIS KRISTOFFERSON, ROSANNE CASH, NORAH JONES et JOHN MELLENCAMP 17, 18 et 19 avril On a voulu recréer le guitar pull que faisait Johnny Cash dans son salon: un cercle d'auteurs-compositeurs qui chantent tour à tour en s'accompagnant l'un l'autre.

JAMES TAYLOR
24, 25 et 26 avril James Taylor, depuis l'Apollo de Harlem, s'accompagne à la guitare puis joue avec tout son groupe. Il a un humour pince-sans-rire. Il fait allusion à ses ennuis et aux périodes sombres qu'il a vécues, et explique comment ça a marqué sa musique.

DIANA KRALL 1er, 2 et 3 mai Elvis Costello n'interviewe pas sa femme: il cède sa place à Elton John, un bon ami qui sait comment la faire rire et révèle une facette d'elle que l'on connaît moins. La rencontre des deux pianistes est intéressante. Elvis participe aussi à l'émission.

BILL CLINTON Peu de gens savent que Bill Clinton voulait devenir un musicien professionnel quand il était jeune. Il parle longuement et passionnément de la place de la musique dans sa vie alors qu'il était président et qu'il avait des décisions difficiles à prendre. Cette émission, c'est du jamais vu. Ça se termine sur une superbe pièce de jazz écrite par Pat Metheny, Is This America?, que le guitariste joue avec Charlie Haden.

RUFUS WAINWRIGHT
Rufus avait la fièvre, mais il s'est vraiment donné. Il était prêt à parler de tout, y compris de sa famille à qui il doit beaucoup, mais avec laquelle c'était compliqué par moments.

TONY BENNETT Le plus grand interprète vivant du Great American Songbook. Diana Krall est dans l'assistance et Tony l'invite spontanément à chanter avec lui. Un beau moment.

JENNY LEWIS, SHE Une émission sur de nouveaux auteurs-compositeurs-interprètes au cours de laquelle un thème s'est vite imposé: les enfants du showbiz.

HERBIE HANCOCK
Herbie, assis au piano, donne une classe de maître. Il parle de Miles Davis, des grands musiciens avec qui il a travaillé, des styles de musique qu'il a joués, il nous montre comment certains morceaux sont construits. C'est du bonbon, même si vous n'êtes pas de grands amateurs de jazz.

LOU REED et JULIAN SCHNABEL
Lou Reed a la réputation de n'être pas facile à interviewer. Mais il est à l'aise avec Elvis, il lui donne une interview en profondeur. Puis Julian Schnabel vient le rejoindre. J'ai rarement vu une discussion aussi honnête et transparente entre deux amis.

RENÉE FLEMING Renée Fleming est une chanteuse fabuleuse à la personnalité très terre-à-terre. Elle chante un aria et quelques autres pièces avec Elvis. Sa voix est tellement spectaculaire !

SMOKEY ROBINSON Cette émission enregistrée à l'Apollo Theatre de Harlem est un retour aux sources pour Smokey, qui y a chanté la première fois il y a 50 ans. Dylan a dit de Smokey Robinson qu'il était le plus grand poète vivant de l'Amérique. Que peut-on ajouter?


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum