CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

hommage vidéo à ODETTA disparue le 2 décembre dernier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
Comme certains le savent, outre Miriam Makéba, Paul Neaxman, Freddie Hubbard, Eartha Kitt et Harold Pinter, la grande Odetta, influence de toute une génération de chanteurs et de gratteux, est décédé en décembre dernier.

Voici quelques vidéos d'hommages qui suivent ce texte de vibrationmusic:


FOLK:Odetta, une voix du siècle
|
5 décembre 2008




Quelques jours après Miriam Makeba, une autre grande dame s’éteint


Odetta, dont la voix puissante a constitué une des références
majeures de la scène folk américaine, est décédée à Manhattan mardi 2 décembre. Elle était âgée de 77 ans.

Odetta débuta sa carrière à l’âge de 14 ans au sein de la troupe de
marionnettes Turnabout Puppet Theatre, avant de rejoindre en 1949 la
comédie musicale Finian’s Rainbow. A partir du début des années 50,
elle se lance en solo, largement inspirée par le negro spiritual et le
blues. Son premier album “Odetta Sings Ballads and Blues” sort en 1956,
il est rapidement suivi par “At the Gate of Horn (1957). Plus tard,
“Odetta Sings Folk Songs” (1963) deviendra un album emblématique du
revival folk. Bob Dylan Joan Baez ou Janis Joplin, toute une génération
de chanteurs a un jour ou l’autre avoué l’influence prépondérante
d’Odetta dans leur carrière.

Surnommée “The Voice of the Civil Rights Movement”, Odetta devint un
personnage emblématique du mouvement des Droits civiques, en
particulier lors des différentes marches organisées pour mettre un
terme aux discriminations raciales. Elle a ainsi toujours revendiqué le
caractère profondément émancipatoire de ses chansons. “Tu es en train
de longer la route de la vie et le pied de la société est posé sur ta
gorge. Chaque chemin que tu souhaites prendre, il est impossible de
s’en débarrasser. Puis tu arrives à une bifurcation. Là, il est
possible de capituler et de mourir ou d’insister au nom de ta vie”
avance-t-elle dans une interview où elle revient sur cette période de
lutte, “il s’agissait de chansons libératrices”.

Après l’assassinat de Martin Luther King Jr., sa réputation déclina
sensiblement à mesure que le Mouvement des Droits Civiques perdait de
son ampleur. Sur le tard, elle aura tout de même eu droit aux
distinctions honorifiques les plus prestigieuses aussi bien pour son
accomplissement artistique que pour son engagement politique. Malgré
les années sa voix de contralto puissante et habitée était restée
inchangée. La chanteuse se produisait encore réguliérement sur scène et
elle était d’ailleurs agendée au gala d’investiture du Président Obama.
Il ne fait aucun doute que l’aura de cette artiste exceptionnelle va
résonner pendant cet événement.

cliquer sur ce lien pour voir

“The Last Word” (2007), un magnifique portrait d’Odetta produit par le New York Times (19 min 50)




une des dernières apparitions d'Odetta au Bitter End de Greenwich Village avec Liam Clancy (Odettaa enregistré son premier album sur le label Tradition des Clancy Brothers et Liam la connaît depuis plus de cinquante ans.)





"House of the Risin Sun" en concert 2005




_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum