CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Kenny Loggins pour la première fois à Paris le 21 juin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
Et ça continue.... Jean-Luc Raymond de West Coast rendez-vous nous informe

KENNY LOGGINS POUR LA PREMIERE FOIS A PARIS, le 21 juin (fête de la musique) au théâtre Marigny



_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Kenny Loggins, Paris 21 juin, Theatre Marigny

Merci au site west coast rendez-vous et à Arnaud Lége et Jean-Luc raymond pour ce compte rendu et ces photos




Kenny Loggins, Paris 21 juin, Théâtre Marigny. Il était une fois un 21 Juin 2009. Théâtre Marigny. 15 heures 50.

Du dressing room de Kenny Loggins au 1er étage, les passants déambulent sur les Champs-Elysées et l’on perçoit au dehors les airs de la fête de la musique du Carré Marigny. Ce jour-là s’annonce comme un dimanche d’exception.

Songez donc : Kenny Loggins, la légende, pour la première fois en concert en France et à Paris, avec les Champs-Elysées comme décor de rêve.

L'interview

Au rez-de-chaussée, du Théâtre dans un vaste canapé carmin. Il est 16 heures. Kenny Loggins s’assied pour une interview de 30 minutes.

Saisir le moment d’exception, goûter aux secondes qui passent, se souvenir qu’à 12 ans, à peine, on écoutait déjà sa musique. Drôle d’instant fugitif « back to the memories ». Et puis délivrer ces premières paroles : « Sais-tu Kenny que pour beaucoup de français et d’européens te voir jouer ici est un rêve, un vrai rêve? »

Kenny Loggins est décontracté et a cette envie de partager avec un public différent, celui de notre continent. Il l’exprime avec des mots simples, mesurés, juste un peu timide de découvrir ses fans, ici dans la capitale.

Et les premières questions fusent : un nouvel album familial à paraître chez Walt Disney Records fin juillet, un disque Swing à suivre puis une compilation de chansons pour Disney, de nouveau.

Les projets ne manquent pas, l'envie aussi comme ce regard qui s’illumine lorsqu’on évoque le duo Loggins & Messina, un mythe des années 70 revisité il y a quelques années pour une tournée et un album live avant de revenir sur les routes américaines cet été avec Jim comme « au bon vieux temps ».

La rencontre avec Michael McDonald, naturelle… Il chantonne les premières mesures de « What A Fool Believes » et décrit comment la chanson leur a été inspirée, comme par magie, une anecdote pour un hit en or.

De ces années, de sa carrière, Kenny est fier de l’avoir partagé avec tant d’artistes, de musiciens. Et puis, il y a des convictions aussi comme cet attachement réel et qui ne date pas d’aujourd’hui pour la cause environnementale, exprimées dans son titre «Conviction Of The Heart». Transmettre à ses enfants une planète préservée, une préoccupation majeure chez Kenny. Fier de ses enfants, tous présents d’ailleurs
sur son nouveau disque de famille édité chez Disney. Des enfants comme un manque aussi, en cette journée de fête des pères.

Kenny et la France, c’est aussi le souvenir de Jeane Manson pour un duo avec Kenny paru en 1981 en 45 tours chez CBS : "Amitié et Amour". Souvenir évanescent ou pas?

Après 30 minutes déroulés comme une partition revisitant trop brièvement plus de 40 ans de carrière… L'interview s'achève mais le rêve ne fait que commencer.


Le concert



20h30… La journée la plus longue de l’année est déjà bien avancée.

Le Théâtre Marigny se remplit, atmosphère cosy, des fans venus de toute l’Europe: Danemark, Italie, Suède, Allemagne, Espagne… Et le rêve jusqu’alors dans nos têtes va émerveiller nos yeux, nos oreilles, et puis aussi notre âme et notre cœur…

Pour 2 heures ininterrompues de hits avec un groupe soudé, exemplaire… Un voyage Californien comme nous les aimons tant, comme ce public le chantera si bien ce dimanche 21 juin.

D’abord, un standard « Danny’s song » drapé d’acoustique....




puis la berceuse « Return To Pooh Corner », le grand écart des années…




Kenny enchaîne par un « What A Fool Believes » d’anthologie réarrangé pour l’occasion (comme une âme de Michael McDonald flotte dans la salle).




Emotion garantie avec « Conviction Of The Heart »




puis « Heartlight ».

Pour « Celebrate Me Home », Kenny prend son micro et se lance à l'aventure dans la salle de spectacle à serrer des mains, et monte sur un siège, le regard vers le ciel…









Les méga-hits « Heart To Heart »




et «This Is It » électrisent le public tout comme “Free Man Now”, “Love Has Come Of Age”, “I’m Alright”, “Mama” et “Angry Eyes – Vahevala”.




Interprétation vocale impeccable, backing band de talent capable de variations des plus Rock au plus Soft, et cette envie de partager, souriante, aimable et attachante.





Oui, la fête de la musique est bien celle de Kenny Loggins en ce 21 juin.


Et pour rappel… Quel rappel !!! « Danger Zone » titre extrait de la Bande Originale de Top Gun, « Don’t Fight It », l’imparable « Footloose »





et l’hymne à l’amour de Loggins « Forever » , un halo de lumière blanche, accrochant cet ange musical qui nous berce si merveilleusement depuis tant d'années. Un show d’anthologie…

Et la surprise… Une adolescente monte sur scène : « Je suis la cousine de Kenny et je veux lui souhaiter une bonne fête des pères ».
Une fête des pères signifiée à la salle aussi… Vient alors un moment
extraordinaire, celui qui restera le moment phare de cette soirée :
nous suivons Kenny, guitare en bandoulière, et son groupe dans la rue… Car c’est la Fête de la Musique, et nous allons chanter dans la rue. Sur un banc où se trouvent 2 passants, Kenny et son groupe se hissent et la foule des spectateurs les entourent… Pour une série de morceaux en acoustique. Les Champs-Elysées comme le plus beau des décors.

Reprise de "Love The One You With" de Stephen Stills et de Footloose










Et la nuit était belle… Et la nuit était folle… I’m Alright…

La nuit la plus courte de l’année mais sans aucun doute la plus mélodieuse… Un rêve, notre rêve, nous y étions.

Merci Kenny. Merci au public. Merci aussi à Richard et à Laurent de WWL Prod qui ont rendu possible ce rêve.


"Whenever I call you friend, I begin to think I understand Anywhere we are, you and I have always been, ever and ever".


A venir ...

L'interview vidéo exclusive de Kenny Loggins enregistrée à Paris, le 21 juin et une galerie photos du concert.

Crédits photos : J.-L. Raymond et Arnaud Léger


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum