CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

JT-CABREL CE SOIR SUR RTL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 JT-CABREL CE SOIR SUR RTL le Dim 29 Mar 2009, 9:45 am

Admin

avatar
Admin
JT GUEST STAR DU CONCERT RTL DE CABREL




Dimanche 29 Mars de 20h30 à 23h, RTL propose lors d'une Soirée Francis Cabrel, l'intégralité du "Concert d'un Soir "donné par Francis Cabrel sur la scène du Grand Studio rue Bayard le 28 janvier dernier.

RTL en écoute sur le net http://radio.rtl.fr/player.html


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

2 Re: JT-CABREL CE SOIR SUR RTL le Dim 29 Mar 2009, 12:01 pm

Invité


Invité
Merci de l'info!

3 Re: JT-CABREL CE SOIR SUR RTL le Mer 01 Avr 2009, 9:47 am

Admin

avatar
Admin
mercredi 4 février 2009
Concert d'un soir Francis Cabrel à RTL
témoignage trouvé sur le net d'une spectatrice présente dans le studio durant l'enregistrement du concert le 28 janvier dernier


A chaque fois c'est pareil. En me levant le matin, à la pensée de passer une bonne partie de l'après-midi à faire la queue pour être bien placée, l'envie me vient de me recoucher et de "sécher" le spectacle

Heureusement qu'à chaque fois l'impatience d'y être monte au fur et à mesure de la journée, et que finalement je me retrouve devant l'entrée sans trop râler.

Je sais que ça vaut le coup ! D'autant que là, j'ai vraiment eu de la chance, à plusieurs reprises. Ça a mal commencé, car lorsque je suis arrivée rue Bayard il n'y avait que deux dames déjà présentes, mais elles
faisaient partie des "habituées". Il y a en effet des personnes qui passent le plus clair de leurs journées rue Bayard, à attendre le passage des "vedettes" pour les voir, leur parler, demander autographe et photo. Et aussi évidemment pour assister aux émissions en public. C'est un hobby comme un autre, et cela ne me dérangerait pas le moins du monde sauf que... une d'entre elles fait la queue pour toutes les autres. Ce qui veut dire que vous croyez être la troisième à faire la queue, alors qu'en réalité avant d'entrer dans le studio vous vous retrouvez avec quinze ou vingt personnes qui vous passent devant, alors qu'elles sont arrivées peu de temps auparavant. Çà, ça a le don de m'exaspérer

Donc, deux habituées sont déjà là. L'une d'entre elles est carrément habillée siglée "RTL" des pieds à la tête, c'est une vraie de vraie. Mais je vous l'ai dit, j'ai de la chance aujourd'hui. L'une a des courses à faire sur les Champs-Elysées, elle s'en va donc pour un bon moment. L'autre décide d'attendre Patrick Sébastien à la porte de derrière (pas de chance, c'est moi qui le verrai passer un peu plus tard). Me voici donc seule, et bien décidée à ne laisser personne me passer devant. Je suis d'humeur guerrière !!!
Le préposé à la sécurité vient discuter gentiment avec moi, le temps passe vite, je ne sens pas le froid car je suis bien emmitouflée. Je vois passer plusieurs personnalités, et je les mémorise car je sais qu'on me demandera plus tard "qui j'ai vu" .

Une heure après mon arrivée une deuxième dame apparaît. Je la reconnais, nous avons déjà en fait attendu ensemble à l'entrée de l'enregistrement d'une autre émission de RTL avec Cabrel, il y a quelques mois.

C'est bien agréable de passer le temps à discuter avec
quelqu'un qui aime le même artiste que moi.

Elle est plus multi-cartes que moi cependant, car elle a en fait cinq "chouchous". Elle m'en parle également, et me donne envie d'aller un jour voir Yannick Noah en spectacle, car son enthousiasme est communicatif. Au fur et à mesure des gens nous rejoignent entre les barrières qui nous canalisent.

D'après ce que j'entends autour de moi, le musicien de Cabrel nommé Alexandre a les faveurs de ces dames et demoiselles. Cher Francis, cela s'appelle faire entrer le loup dans la bergerie

Les "habituées" sont revenues, mais il n'y a pas de litige, elles se mettent sans discussion derrière nous. Ouf ! Eric Jean-Jean vient un moment discuter avec elles sur le trottoir, tout le monde est de bonne humeur et les heures passent allègrement.

Mais un autre problème se dessine. Il y a beaucoup d'invités VIP, vraiment beaucoup. Bien plus que d'habitude, et ça, ça nous inquiète. Ils sont des dizaines et des dizaines, sans exagérer. Or le grand studio RTL n'a de grand que le nom, c'est une toute petite salle. Et lorsqu'il n'y a plus de places, tant pis pour les auditeurs qui ont fait la queue, on les refoule, même s'ils sont inscrits sur la liste. De plus les VIP entrent avant nous, donc je me dis que je vais me retrouver au mieux tout au fond, et je déteste ça. Je suis sur le point de baisser les bras et de rentrer chez moi... Heureusement je me dis que je vais quand même attendre de voir où j'arrive à me glisser si on me laisse entrer (et comme je suis la première j'ai quand même bonne chance d'y arriver). Lorsqu'enfin on nous laisse entrer, du moins en tout cas les premiers d'entre nous, je descends le cœur battant les escaliers qui mènent au studio.

Un gars de la sécurité me désigne un siège au dernier rang, mais mon œil de lynx a repéré des places vides devant, et je le contourne en priant le ciel qu'il ne me bloque pas.

J'arrive au premier rang, et oui, la place est libre ! Me voici donc en fait juste là où je souhaitais être. Quelle chance

La "scène" est très basse, de la hauteur d'une marche d'escalier. Aujourd'hui elle est encombrée comme jamais, des câbles et des instruments la recouvrent (il y a au moins une vingtaine de guitares et basses, un vrai magasin). Il n'y a pratiquement pas de place pour circuler. Je suis à un pas même pas du micro de Cabrel, je n'ai jamais été aussi proche de lui pendant un spectacle, sauf peut-être une fois il y a longtemps lors d'un forum Fnac.

Eric Jean-Jean arrive, nous explique brièvement le déroulement de l'enregistrement et les dates de diffusion de l'émission.

Et ça commence. Cabrel arrive enfin, chaussé de ses lunettes et accompagné de tous ses musiciens. Il débute avec "Saïd et Mohammed", excellent choix selon moi. Meilleur que celui des "Roses et des Orties", où il arrive avec "Le pas des Ballerines" en s'accompagnant au ukulélé (d'ailleurs s'il y a quelques années il ne jouait de cet instrument qu'occasionnellement et avec humour, dans le spectacle actuel il en met à toutes les sauces, et trop c'est trop !).

Mais revenons à RTL. Les chansons s'enchaînent avec de multiples changements de guitares mais peu de mouvements, puisqu'il faut vraiment regarder où on met les pieds pour ne pas se casser la figure. Donc c'est très statique. Ce n'est pas un problème, ça rend l'écoute plus dense. Le tout baigne dans les spots "maison", dont le "fameux" rose RTL (à chaque fois il y a ici un maximum de lumières roses, qui sait pourquoi !). Ça a un petit côté fête foraine, mais je me concentre sur le chanteur et ses musiciens.

"Les cardinaux en costume", "Assis sur le rebord du monde", "Presque rien", "La robe et l'échelle",
"La corrida", "Des hommes pareils", "Hors saison" (youpi), "Petite Marie" les petits bijoux se suivent. Quel bonheur ! A un moment Cabrel nous quitte, et c'est Duo Grimm qui vient chanter deux titres. Puis Cabrel revient. "African tour", "Le chêne-liège". Il bafouille au début de "Bonne nouvelle", recommence du début et se trompe à nouveau. Ce n'est pourtant pas son genre, je me demande pourquoi il n'est pas concentré.

Nous le découvrons très vite : Cabrel s'arrête et nous annonce une grande surprise que la station de radio lui a fait. Nous voyons alors entrer un monsieur aux cheveux gris, et j'en ai le souffle coupé : c'est James Taylor

Je comprends que Cabrel soit ému, c'est l'un de ses artistes préférés. Ce grand monsieur fait l'effort tout du long de parler en français, et il interprète avec Cabrel la chanson que ce dernier avait adaptée dans un de ses anciens disques, "Millwork", "La fabrique". Ils la chante dans les deux langues, et James Taylor chante même un petit bout en français. Cabrel est aux anges, et nous aussi.

Ensuite James Taylor veut partir très humblement, mais Cabrel le retient et lui demande de nous chanter encore une chanson. Nous avons le plaisir d'écouter "Sweet Baby James", et je vois du coin de l'oeil Cabrel, qui écoute debout sur le côté de la scène pour profiter pleinement de ce moment. Puis les deux artistes se donnent l'accolade et Cabrel finit le concert, avec "Encore et encore", "Sarbacane" et "Le bayou".

Les spectateurs ne peuvent s'empêcher de se lever pour ces trois chansons et la soirée se termine en apothéose.

Je rentre chez moi le coeur en fête et des étoiles dans les yeux, merci Francis ! Tu es toujours extraordinaire



_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum