CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

LA TOURNEE US DOWN HOME TOUR-reviews videos photos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin




TOUTES LES DATES AMERICAINES SONT SOLD OUT!!!




23 avril - Austin, TX Bass Hall
25 avril - New Orleans, LA New Orleans Jazz Festival
27 avril - Clearwater, FL Ruth Eckerd Hall
28 avril - Fort Myers, FL Barbara B. Mann Performing Arts
30 avril - West Palm Beach, FL SunFest
1er Mai - St. Augustine, FL St. Augustine Amphitheater
3 Mai -Memphis TN Beale Street Music Festival
4 Mai - Tulsa, OK Brady Theater
6 Mai - Omaha, NE Music Hall
7 Mai - Des Moines, IA Civic Center Theater
9 Mai - Milwaukee, WI Milwaukee Theater
10 Mai - St. Louis, MO Fox Theater
12 Mai - Indianapolis, IN Murat Theater
13 Mai - Nashville, TN Jackson Hall
15 Mai - Dallas, TX Music Hall
16 Mai - Houston, TX Verizon Wireless Theater



Dernière édition par Admin le Ven 08 Mai 2009, 8:22 pm, édité 2 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin




















_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
New Orleans Jazz Fest


Upon the roof




Shower the People




Fire and Rain





_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr
Question : qui donc a remplacé Steve Gadd à la batterie ? quel est le nom de ce batteur qu'on voit derrière notre JT ???

Voir le profil de l'utilisateur

Admin

avatar
Admin
Il s'agit de Keith Carlock, qui remplace Steve Gadd pour la tournée américaine.

Keith Carlock réside à New York. Il est né en 1971. Il a déjà joué et tourné notamment avec Sting, Harry Belafonte, Grover Washington, Jr et
Steely Dan.

Durant la tournée européenne de JT, Keith sera en tournée européenne avec...Steely Dan (il sera d'ailleurs avec le groupe à l'OLYMPIA de Paris le 2 juillet.)


site Officiel de Keith Carlock



JT a également engagé, au lieu de Larry Goldings, Jeff Babko prodige de l'orgue Hammond et du synthé

site officiel de Jeff Babko



Dernière édition par Admin le Mar 28 Avr 2009, 9:54 pm, édité 3 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Première set list pour le Down Home Tour
Lundi 27 avril au Ruth Eckerd Hall, Clearwater, Florida.

LE GROUPE

James Taylor
Jimmy Johnson (Bass)
Michael Landau (Guitar)
Arnold McCuller (vocals)
Andrea Zonn (Fiddle and vocals)
Kate Markowitz (vocals)
David Lasley (vocals)
Jeff Babco (Keyboards, Accordion)
Keith Carlock (Drums)

Set #1

It's Growing
Get a Job
Country Road
Whiskey for Breakfast (fiddle solo)
Wasn't that a Mighty Storm
Wichita Lineman
Why Baby Why
Oh What a Beautiful Morning!
Everyday
You've Got A Friend
Mexico
Shed a Little Light


Set #2


Hound Dog
Down in a Hole
Road Runner
Sweet Baby James
Fire and Rain
Sweet Potato Pie
Up on a Roof
Steamroller
Carolina in My Mind
Shower the People
Your Smiling Face

Encore #1

Walking Man
How Sweet It Is


Encore #2

You Can Close Your Eyes


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
SUNFEST- PALM BEACH FLORIDA - 30 AVRIL 2009



















_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
SUNFEST- PALM BEACH FLORIDA - 30 AVRIL 2009




















_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
27 avril - Clearwater, FL Ruth Eckerd Hall








_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
30 avril - West Palm Beach, FL SunFest


















_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
4 Mai - Tulsa, OK Brady Theater

MERCI A SUNSHINE IN MO POUR LES PHOTOS


































PLUSIEURS AUTRES PHOTOS SUR

http://photos.walmart.com/thumbna....ALBlink


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
7 Mai - Des Moines, IA Civic Center Theater






















_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
10 Mai - St. Louis, MO Fox Theater














_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin


13 Mai - Nashville, TN Jackson Hall



par Carolyn ( traduit par Samuel)

Mercredi matin, je me suis levée avec une de ces drôles pensées de concerts farfelues – “JT? Down Home? Oh, et puis zut, j’y vais!” Bien m’en a pris! :-)

Bien qu’ils n’aient pas joué au Ryman Auditorium (“Always Patsy”, une revue sur Patsy Cline est présentée là-bas pour une durée limitée), le Tennessee Performing Arts Center (TPAC) de Nashville est de premier ordre. Ce qu’il lui fait défaut en apparence – c’est un multiplex artistique en béton de forme carrée vraiment laid et datant des années 70 – il le gagne à l’évidence dans l’intimité et l’acoustique immaculée. Avec 2,300 sièges environ, il possède l’allure confortable d’un show “One Man Band” show, même avec ces morceaux enlevés de l’album Covers.

les “Nashvill-eans”, “Nashvill-ites”, ces aimables habitants de Nashville ont beaucoup appréciés le concert. Ils étaient si calmes. Personne de s’est levé chercher “un autre verre”, et il y a eu très peu de discussion pendant la performance. En fait, il s écoutaient si intensément qu’il y a très peu d’applaudissements ou de cris avant la toute dernière note de chaque chanson. Mais ensuite, la salle a explosé en ovations énormes et enthousiaste; ce fut une façon fantastique de voir un concert! Lorsqu’il a remercié le public au moment des rappel, JT a reconnu qu’il était toujours un peu trouble de jouer à Nashville, car “ vous savez la salle est toujours pleine de musiciens.”

ce fut une magnifique surprise de voir Valerie Carter. JT l’a appelé des coulisses pour venire chanter les choeurs sur “Mexico” et “Shed a Little Light”. Et elle est revenue pour le rappel sur “How Sweet It Is”, “You Can Close Your Eyes” et le salut final. Elle a beaucoup tenu la main de Kate, souriant à Arnold et elle absorbait de toute évidence toutes les bonnes vibrations.

JT a présenté Andrea comme “appartenant à Nashville”, et elle et Keith Carlock, qui vit également ici, on reçu un accueil chaleureux. Keith est une véritable rafale. Il bat avec une tel groove que cela vous ablige vraiment à le regarder.
Il rivalise avec l’intensité passionnée avec laquelle David Lasley pratique ses supers mouvements de danse. J’ai adoré les observer parce qu’ils semblaient tous deux tellement pris par l’instant. C’est une bonne chose qu’ils soient à des côtés opposes de la scène, sinon ils auraient pu s’assommer l’un l’autre!

Sans les cuivres et les percussions de Luis Conte certaines des chansons du set de l’année dernière avaient une couleur décidément différente, surtout “Mexico” et “Shed a Little Light”. “Wichita Lineman”, en particulier, s’est vraiment amélioré avec un ton plus esseulé et avenant. Le pont instrumental avec le piano, le violon et la guitare électrique me ravit toujours.
Whaouu. C’etait superbe.

“Down in the Hole” a sonné incroyable.
Les harmonies vocales hautes et la partie élégante de piano souligne vraiment le thème sérieux de dépression auquel JT fait face dans la chanson. C’est vraiment un morceau génial et sous-estimé. J’ai été vraiment reconnaissante de l’entendre interprétée sur scène pour la première fois.

Il y a eu quelques visuels vraiment chouettes. Je ne suis pas certaine qu’ils aient été déjà utilisés avant dans les festivals plein air. Pourtant cela fonctionne bien ici. Il y avait juste un grand écran au beau milieu de la scène derrière JT. Régulièrement, ils projetaient des images en gros plans du groupe avec un aspect artistique, c’est à dire en noir et blanc et/ou "des bouts de films du passé" (il doit y avoir un terme technique plus sophistiqué pour décrire cela.) :-)

Le diaporama durant "You've Got A Friend' était vraiment propre – des tissus genre batiks de coton colorés qui virevoltaient lentement. Et le diaporama derrière "Fire & Rain" était encore plus efficace. Il y a eu des gros plans de statues grecques et romaines qui transmettaient le poids, la monumentalité et la force stoïque que la chanson a toujours possédée. Bravo à la personne qui a réalisé ceux-ci.

Les éclairages furent magnifiques eux-aussi. Les colonnes suspendues à franges spaghettis ont change lentement de teinte durant les chansons sans diaporama. Tom, le directeur technique lumière, a confié qu’il avait l’intention d’utiliser les mêmes éclairages en Angleterre, mais probablement pas en Europe puisque ce sont principalement de grands festivals à ciel ouvert. Il serait intéressant de voir ce qu’ils utiliseront.

Comme salut à John Anderson, que JT a annoncé dans les coulisses, ils ont substitué son magnifique "Seminole Wind" à la place de "Why Baby Why". Le public a apprécié le geste avec chaleur, et ce fut merveilleux d’écouter de nouveau le morceau. Cela a vraiment permis a Andrea de briller au violon, et elle sonnait super!

JT semblait réellement touché par les applaudissements chaleureux, avec de nombreux signe de tête silencieux – encore et encore. Il a conclu avec un «thank you” gracieux au public et a révélé qe John Anderson lui avait dit en coulisses que " la mesure du succès consistait à tourner et continuer à le faire longtemps."

la raison même
. Merci à tous ces merveilleux musiciens!


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
15 Mai - Dallas, TX Music Hall

Des influences R & B alimentent la performance énergique de James Taylor l’icône folk.



MARIO TARRADELL Critique Musicale

Un délire folk serait la meilleure manière de décrire le concert de deux heures de James Taylor vendredi soir au Fair Park Music Hall. Bien que la musique folk reste de sa carte de visite, l'emblématique le singer-songwriter emblématique a continué à tout faire pour épicer son acte de forte dose de R & B, de blues et même de quelques gospel.

Il y a eu droit à la contribution des huit membres très capable de son groupe, dont quatre chanteurs et un batteur passionné. Une grande portion du spectacle, qui était divisé en deux sets, venait de Covers et Other Covers, les deux dernières CD de Taylor, composés de chansons par des auteurs éxtérieurs.

Le meilleur de ce groupe de morceaux fut "Wasn’t That a Mighty Storm", qui fut oh, tellement émouvant, et une belle et nostalgique reprise de «Wichita Lineman".

Le chanteur dégingandé est toujours en bonne voix, et son niveau d'énergie a semblé augmenter à mesure que le concert progressait. À la fin, il sautait, vampait et grognait. "Sweet Potato Pie", qui il a enregistré avec le défunt Ray Charles, a été une fête rythmique. De même "Shower the People", un autre de ces rencontres torrides entre le R & B et le Gospel que Taylor aime à interpréter.

Taylor a précédé sa reprise de «Hound Dog» par l’aveu que, même si la version d’Elvis Presley est celle que tout le monde connaît, il a connu pour sa part le morceau par l’enregistrement de 1952 de la chanteuse de Rythm & Blues Big Mama Thornton. Puis il s’est lancé à dessein dans version très juke joint de la célèbre chanson.

Et, pour le pur plaisir R & B-folk, "Your Smiling Face" nous a ravi. Taylor a amené une joie de vivre enfantine à son tube pop de 1977.

Tout cela était amusant à regarder, mais l'essentiel créatif de cet homme a été trouvé dans ses chefs-d'œuvre pensifs que sont "Fire and Rain" et "Sweet Baby James".

Quand il a chanté ces chansons, assis paisiblement sur un tabouret, tout a semblé en ordre avec le monde. Taylor peut encore se calmer.


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum