CAJT-Collectif des Amis de James Taylor
CAJT-Collectif des Amis de James Taylor

Ce forum s'est donné pour mission de mettre en contact les milliers de fans de cette légende de la musique encore trop peu connue du public francophone. le site officiel du CAJT - http://www.james-taylor.asso.fr


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

ESCAPE TO THE BERKSHIRE- Tanglewood nous voilà!!!!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
Ce pourrait être le titre d'un roadbook.

en fait, c'est presque ça!

Nous voici de l'autre côté de l'océan pour une épopée inimaginable pour nous il y a encore une décennie.

Aujourd'hui le rêve est devenu réalité!

Quand, cet après-midi, nous avons vu défiler devant la Honda de Jean-Pierre le panneau "Massachusetts Welcomes you" suivi de "Berkhires" et "Turnpike", nous nous sommes sentis comme aspirés vers ce qui allait être notre point de chute pour 5 jours: le DAYS INN de Lenox (ville même où notre héros habite avec sa petit famille, alors excusez du peu!).



Malgré la fatigue du jetlag, la passion a pris le dessus, et c'est presque en chantant "Holiday Inn, welcome me home again..." que nous avons gagné nos chambres.

Comme promis, avant un sommeil réparateur (car demain c'est une grosse journée) nous prenons le tant de vous résumer en quelques phrases brèves, notre première soirée.

Déjà en faisant nos courses nous tombons à l'entrée sur le journal Berkhires Eagle qui titre:

Five days at Tanglewood - Groundgreaking Event Begins Today

JAMES TAYLOR & (60 000) FRIENDS




James Taylor and Sheryl Crow discute après une répétition (Darren Vanden Berge / Berkshire Eagle Staff)


Tanglewood est à trois bornes de notre hotel.

Ce mercredi 26 août de 18 à 20h, c'est la master-class de Luis Conte et Steve Gadd interviewés par Vic Firth (un ancien batteur du Boston Symphony Orchestra)



Le Osawa Hall est une salle magnifique, magique faite toute en bois qui a la possibilité de s'ouvrir dans le fond (ce qui est bien pratique par grosse chaleur ou en cas d'affluence record.



Nous sommes placés face à la scène à une dizaine de rangée à peine de celle-ci. ON nous a remis un superbe programme avec des photos inédites et des bios de chaque artiste présent au Festival James Taylor.

Imaginez: debouts a deux mètres de nous au tout début de la soirée, Michael Landau (Serge n'a pas hésité à l'aborder et lui demander une interview pour le site) et Lou Marini et Larry Goldings (accompagné de ses deux enfants) assis a deux rangées devant.

C'est JT lui-même qui est venu donner le coup d'envoi des cinq jours et présenter ses chers amis. Après cela il s'est installé comme n'importe qui à un balcon avec sa femme et ses deux fils et a suivi (tout en riant ou en tapant des mains) la master-class et les performances ( par Steve et/ou Luis et une dizaine de jeunes percussionnistes et batteurs prometteurs qui sont passés à tour de rôle devant les deux légendes)

Steve et Luis ont répondu avec beaucoup d'attention aux questions de Vic Firth et de la salle avant de faire un duo de plus de dix minutes dans lequel ils ont demandé au public de taper des mains dans un rythme donné.



Ils se sont prêtés de bonne grâce à la séance de dédicace final et JT les a rejoint pour quelques photos officiels.

La soirée a été filmée avec plusieurs caméras et je soupçonne Tanglewood de préparer un DVD du festival pour dans les mois à venir.

bref: premier jour d'enfer.

Vivement demain.

Bon, il faut se coucher. Il est 23H50 et demain l'amie Tee nous a invité à aller prendre le petit déjeuner à 8 heures à son hôtel.



Dernière édition par Admin le Lun 07 Sep 2009, 10:45 pm, édité 6 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

2 Hou-la j'aimerai tellement être avec vous le Jeu 27 Aoû 2009, 6:05 am

Ben pour mon retour sur le site, quelle surprise , j'ignorai que les VIP du CAJT allaient à Tanglewood ... quelle bonne idée et quelle chance !!!

moi je pars en vacances vendredi pour une petite semaine dans le sud de la France ..... comme tout le monde .... j'enrage !!!! Sad

En tout cas, profitez bien, remplissez bien vos yeux et vos oreilles, savourez au maximum ces supers moments

pas de doute qu'avec Sam et Serge on aura des supers comptes rendus comme si on y était

Bises à tous et n'oubliez pas de saluer de ma part tous nos amis

Floyd

Voir le profil de l'utilisateur http://www.action-soft.soft

Admin

avatar
Admin
Le timing est troublant -notre trio se trouve dans le Massachusetts au moment même ou Ted Kennedy le sénateur de l'État disparait!






Tous les drapeaux sont en berne! (Half Mast en anglais)





_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Deuxième journée dans les Berkshires.

Journée relax et intense en même temps.

Le Québecois promène les parigots dans cette région qui s’appelle les Berkshires.



En fait, les Berkshires, c’est une partie de la chaîne de montagnes des Appalaches avec ses petites villes très Nouvelle-Angleterre, ses stations de ski et ses lacs.

Les montagnes ne sont pas très élevées, à peine 800 mètres.

Au matin, nous sommes allés rejoindre Tee et sa tribu pour le p’tit déj à Pittsfield, la ville voisine de Lenox (et de Tanglewood - le site bucolique des amoureux de musique, propriété du Boston Symphony Orchestra et du Boston Pops).

Ensuite nous avons visité en bons pélerins la ville de Pittsfields dans laquelle se trouve le fameux Colonial Theatre que JT et Sidney Pollack ont choisi pour immortaliser la formule One man Band en DVD.







La direction du Theatre a été assez aimable pour nous faire une visite guidée du lieu.





En après-midi, ballades dans Lenox et les Français découvrent une partie de la Nouvelle-Angleterre en se baladant dans Lenox - 366 mètres - où se trouve la maison et le studio de James (inaccessible évidemment…), petite ville de villégiature à 2 heures de route à l’ouest de Boston.

Puis nous rentrons à l’hôtel nous préparer pour la soirée au Seiji Osawa Hall.

Sur la pelouse, nous retrouvons Tee qui nous offre de participer à leur pique-nique sur la pelouse avec 2 543 autres personnes qui ont eu la même idée (en attendant le concert de la soirée).









Après une orgie culinaire digne de La Grande Bouffe, une discussion avec la bande à Tee et moultes photos, nous allons prendre tranquillos nos places.



Nous sommes installés à de très bonne places (à un balcon à gauche de la scène), assis juste derrière l’épouse et les deux enfants du pianiste de JT, Larry Goldings. À côté de nous vient s’asseoir un couple portant chacun un T-Shirt arborant la mythique Chevy ’55 du film "Two Lane Black Top".



Au cours d'une courte conversation avec eux nous apprenons - ho! surprise - qu’ils sont propriétaires de la voiture originale du road movie dans lequel James a joué en 1971! Ils sont d’une gentillesse rare. Après un échange de carte, nous convenons d'un rendez-vous pour le lendemain puisque la voiture est exposée le temps du Festival derrière le légendaire Red Lion Inn à Stockbridge. (Voir la video entrevue de demain).

Ce soir, James et son Band of Legends au grand complet nous offre un spectacle UNIQUE! (la setlist suit bientôt).



Unique en effet, puisque James nous chante des "nouvelles" vieilles chansons, c'est à dire inédites - ou presque- de ses concerts. A savoir: There We Are, Native Son, Long Ago And Far Away.

De plus, le principe de la soirée était de mettre en lumière tout à tour, les musiciens. C'est ainsi que nous avons eu droit à plusieurs petits sets au cours desquels les choristes se sont succédés, reprenant chacun un ou deux titres de leur propre répertoire ainsi qu'une reprise du "patron" (Is That The Way You Look?" pour Arnold, "Looking For Love On Broadway pour David Lasley, "Millworker" pour Andrea Zonn et "Don't Let me Be lonely Tonight pour Kate Markowitz.



Puis, ce fut au tour des musiciens Larry Goldings (avec une pièce brésilienne de son cru) et Michael Landau (avec une pièce jazzy) de nous régaler de leurs talents.

Les deux dernières chansons en apothéose, nous ont fait frissonner: "Only A Dream In Rio" qui a eu droit à une longue explication de JT et un "Shed A Little Light" qu'il a offert en hommage à son ami Teddy Kennedy, le sénateur du Massachusetts décédé trois jours auparavant.

James, en fait, nous a délivré ces deux pièces qu’il considère comme ses deux pièces les plus achevées. La dernière nous fut livrée avec tout l’orchestre et les encouragements rythmiques de la foule. Wow! Émouvant!





Dernière édition par Admin le Mar 08 Sep 2009, 12:23 am, édité 5 fois


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

3ème journée dans les Berkshires

Ce matin, nous appelons un des collaborateurs de James, Noah Weiss, pour lui demander si nous pourrions assister au Sound Check au Shed de Tanglewood en prévision du premier spectacle de ce soir « JT & Guests » avec Sheryl Crow. Il nous répond qu’il va s’informer.



Une demi-heure plus tard, il nous rappelle pour acquiescer à notre demande.

Vraiment, les collaborateurs de James sont d’une gentillesse extraordinaire. Je tiens à préciser que chacun d’eux s’est présenté à nous le premier soir pour nous souhaiter la bienvenue.

Avant de nous rendre au Shed, nous faisons un détour à Stockbrigde: tour à tour nous nous rendons devant le Austin Riggs Center, l’hôpital psychiatrique dans lequel James s’est volontairement fait admettre 1969 juste après la réalisation de son album chez Apple, pour guérir son addiction à l’héroïne.



Puis nous n’avons qu’à traverser la rue pour nous rendre au Red Lion Inn où James l’an dernier sur le perron de l’hôtel pour appuyer la campagne de Barack Obama.





Nous visitons le hall d’entrée historique, puis nous nous rendons dans l’arrière-cour où est justement exposé la fameuse bagnole du film Two Lane Black Top, la ’55 Chevy et nous rencontrons le propriétaire, Monsieur Walt Bailey, qui nous fait l’immense honneur de nous accorder une entrevue, tel que mentionné dans la chronique précédente.







Ici, une confidence: la plupart des Américains que nous rencontrons sont tous d’une très grande gentillesse. Ce sont probablement tous des Démocrates!…

Puis nous nous rendons à l’entrée principale de Tanglewood où nous attend Noah Weiss. Il nous remet les laissez-passer pour le Sound Check. Nous sommes environ 25 personnes à avoir ce PRIVILÈGE.

Notre trio choississons de nous installer juste à côté de la console de l’ingénieur du son, mais déjà James, Sheryl et Yo-Yo Ma sont là en train de travailler sur Fire And Rain. Au fur et à mesure que les morceaux s’enchaînent, nous prenons conscience que nous n’assistons pas seulement à un Sound Check mais à un véritable Rehearsal en prévision de la soirée.



Nous
sommes arrivés au moment de la répétition réservés aux morceaux à deux
et à trois avec Sheryl, James et Yo-Yo Ma (Fire and Rain, Sweet baby James)

Inédit un morceau de Schuman «Traümerein » featuring James et YoYo Ma en duo
Ma…gni…fique !

Wouaaah
! « Mokingbird » comme en la version No Nukes de 1979 mais cette fois,
c’est Sheryl Crow qui assume le rôle de Carly et notre homme danse
comme s’il avait 20 ans et c’est tout à fait hilarant.
Nous n’avons pas droit à un Mockingbird,
mais à deux, ainsi que des chansons de Sheryl parmi les plus connues de
son répertoire. (dont les magnifiques "Strong Enough" et "Wildflower")

On est ébaubis, épatés.


La soirée promet d’être excitante !

Tout cela dure plus de deux heures et ce n’est que vers 16 heures que la scène se vide (juste après un Blossom d’anthologie).




Nous prenons alors place sur la pelouse à 200 mètres de la scène alors que la porte principale s’ouvre pour laisser passer le torrent de spectateurs venus du Connecticut, du New-Hampshire, de New-York… et qui installent leurs chaises pliantes, tables tout aussi pliantes, leur nourriture, voire quelques chandelles et des bouquets de fleurs en prévision d’une soirée de rêve.

Malheureusement……
dès 16h30 ( moment de l’ouverture des portes) la pluie s’abat sur la
région et vers 18h celle-ci devient intense, - certains parlent d’un
ouragan prévu pour ce soir et nos places sont situés ce soir sur la
pelouse, à l’extérieur du Shed et , pardonnez moi le mauvais jeu de
mots nous étions comme des glands (j’assume totalement cette boutade).

La
sagesse nous fait finalement plier bagage sachant de toute façon que le
lendemain nous assisteront à la même formule de concert mais, cette
fois, à l’intérieur !
nous décidons de lever le camp et de rentrer sagement à l’hôtel. De toute façon, l’après-midi a été au-delà de nos attentes.





------------


Ou en étions nous ?

……..ah oui !

Ce retour au motel permet aussi à Sam de vider nos cartes mémoire et nous donne l’occasion de relater en commun le compte rendu des derniers événments.

Le samedi 29 devait être le jour magique par excellence !!!

Déjà à 11 h : une discussion entre John Williams, Sheryl Crow et JT qui a relaté leurs influences respectives, leurs visions actuelles du métier, et qui a fourmillé d’anecdotes!



Ah oui, par exemple : quelqu’un demande à John Williams: Quels sont vos rapports aujourd’hui avec Spielberg. Et Williams de nous raconter que pour « la liste de Schindler », le réalisateur d’ET lui demande après avoir visionné le film d’assurer la BO. La larme encore l’œil, John décline l’offre en lui disant qu’il ne pouvait pas faire la musique d’un film si émouvant, si beau et j’en passe……. Il lui dit qu’il n’est pas la personne idéale pour cette bande son. Spielberg de lui dire: « Je ne peux faire autrement tu es obligé ! ». « Mais pourquoi ? » rétorque Williams. Et Spielberg de lui lancer: « Parce que ces personnes idéales sont toutes mortes !!!! »

Cette conférence terminée, James se plie à la coutume des autographes avant de nous rejoindre pas loin d’une heure après en Backstage pour nous dire quelques mots chaleureux et il nous invite « on stage » pour immortaliser l’événement mettant en scène lui-même les places de chacun et en demandant à Ellyn de prendre les photos avec le Canon reflex de JP.




Ah oui, Sam lui a demandé comment s’était passé le concert de la veille :

« Bien, à répondu JT, mais ce soir ce sera mieux. On sera mieux habitué les uns aux autres avec Sheryl et Yo-Yo Ma. Tu m’étonnes !!!!!!!

A 16 h nous étions aux abords du Shed pour le début du concert prévu à 19h, il faut dire que cette salle contient environ 5000 places et qu’il y a aussi 10000 personnes qui assistent au show , mais à l’extérieur……………..d’ou importance du temps !

Croyez moi : quand environ 7000 voitures rentrent, il faut disons une bonne heure pour faire 4 km, et pourtant tout est bien encadré.

18.55h. Les cloches retentissent annonçant le début imminent du concert va débuter.

Les lumières s’éteignent…………………….dois je vous raconter la suite ?….oui hein !

« Secret Of Life » ouvre ce qui allait être LE concert suivi par toutes les pièces majeures de son répertoire (les 2 setlists vous seront communiquées sur notre ULTIME review).



Mais je ne puis passer sans évoquer « Mexico » dans une version plus endiablée que jamais avec un Michael Landau époustouflant dans un style proche de Carlos Santana !

A noter la présence de Kim dans les choeurs rejoignant Arnold, Kate,Andréa et David !



Le Band of Legends est au grand complet, impressionnant de maîtrise technique et de groove.

Que ceux qui avaient encore des doutes sur la voix de James se rassurent, celle-ci est intacte ! De plus, l’homme est heureux on le sent dans toutes ses interventions.

Très belle version de « Blossom » avec des chœurs qui apportent une autre dimension et un coup de jeunesse à ce titre majeur.

Après un « Shower the People » toujours aussi magique, la belle Sheryl vint nous faire son «If It Makes You Happy » suivi d’un phénoménal « Not Fade Away » avec son idole!

La encore, Michael tisse sur sa Gibson SG des nappes de slide très proche du style de Derek Trucks.

ENTRACTE………pour moi aussi !

…………………à suivre

Voir le profil de l'utilisateur http://james-taylor.asso.fr
voici la totale des setlists ..................la suite du compte rendu est pour ce soir !

le jeudi 27 août

JT- Long Ago and Far Away
JT- Caroline I see You
JT - Me and My Guitar
Arnold McCuller - Chance
Arnold McCuller - Love will Prevail
Arnold McCuller - Is that The Way You Look?
Mike Landau - Mighty SB
Andrea Zonn - Galilee Road.
Andrea Zonn- millworker
JT - Native Son
JT - Traffic Jam
*****
Andrea Zonn - Millworker
JT - There We Are
Larry Goldings - Manine
David Lasley- I Aint Going to Let You Break My Heart Again
David Lasley - Looking for love on Broadway
JT - Sweet Potato Pie
Kate Markowitz - Pride and Vanity
Kate Markowitz - Don't Let Me Be Lonely
Kate Markowitz - Lay Away
JT - Daddy's All Gone
JT - Only a Dream in Rio

***
JT - Shed a Little Light -(offert à Ted Kennedy)


The Shed, le vendredi 28 août

Secret O' life
The Water is Wide
That's Why I'm Here
Copperline
Carolina in My Mind
Gotta Stop Thinking 'Bout That
Blossom
Handy Man
Shower the People
My Favorite Mistake - Sheryl Crow
Mexico (with Sheryl Crow)

*****

Traffic Jam
Schumann's Traümerein - Yo-Yo Ma & JT
You've Got a Friend - with Yo-Yo Ma
Fire & Rain - with YoYo Ma & Sheryl Crow
Wildflower - Crow w/ JT & Ma
If it Makes You Happy - Sheryl Crow w/ JT
Strong Enough to be Your Man -Sheryl Crow w/ JT
Hard to Make a Stand - Sheryl Crow w/ JT
Up on The Roof
Steamroller
Smiling Face
How Sweet It Is

****

Mockingbird - All I want to Do (joués en medley)

***

Sweet Baby James - JT w/ Yo-Yo Ma and Sheryl Crow


The Shed, le samedi 29 août

Secret O' life
The Water Is Wide
That's Why I'm Here
Copperline
Carolina in My Mind
Mexico
Blossom
Handy Man
Shower the People
My Favorite Mistake - Sheryl Crow & JT
Not Fade Away - JT +Sheryl Crow

*****
Traffic Jam
Schumann's Traümerein - Yo Yo Ma with JT
You've Got a Friend with Yo-Yo Ma
Fire & Rain with Yo-Yo Ma & Sheryl Crow
Wild Flower - Sheryl Crow w/ JT & Yo-Yo Ma
If It Makes You Happy - Sheryl Crow w/ JT
Strong Enough -Sheryl Crow w/ JT
Hard to Make a Stand - Sheryl Crow w/ JT
Steamroller Blues
Up on The Roof
Smiling Face
How Sweet It Is

****

Mockingbird - All I want to Do (joués en medley)


***

Sweet Baby James - JT w/ Yo-Yo Ma and Sheryl Crow


le dimanche 30 aout
The Shed - JT avec le Boston Pops conducted by John Williams,

la première partie du concert a été exclusivement réservée aux célèbres B.O de John Williams : Superman, Star Wars , Harry Potter, Indiana Jones avec en prime Cinéma Paradiso en clin d’oeil à son alter égo italien Ennio Moriconne et un hommage au sénateur du Massachusetts récemment décédé Ted jennedy (un grand habitué de Tanglewood) avec Elegy for a Cello.

****
seconde partie

SBJ - JT
The Water is Wide w/ pops
Carolina in my Mind
Traveling Star w/ Tanglewood Festival Choir + JT backing singers
Shower the People, w/ Tanglewood Festival Choir + JT backing singers
Enough to be on Your Way w/ Pops
Caroline I See you w/ pops
Mean Old Man w/ pops
Fire & Rain
Up on The Roof


***

Encore 1
That Lonesome Road


***
encore 2

Copperline

A la toute fin du concert, JT a surpris tout le monde en acceptant de jouer pour les nombreux retardaires quelques morceaux supplémentaires

Secret o Life

Country Road
Whiskey for Breakfast (Andrea's jig)
Something in the Way She Moves
Blossom
You've Got a Friend
You Can Close Your Eyes

*****
Traffic Jam

Voir le profil de l'utilisateur http://james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
SUPERBE DIAPORAMA DE DEUX SOIREES "JT & GUESTS" du 28 et 29 aout 2009 (avec Sheryl crow et Yo-Yo Ma)




_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Kate Markowitz chante Lay Away extrait de son album de 2003 "Map Of The World" lors de la soirée "JT among friends" du 26 août



JT & Sheryl Crow en duo sur le medley "Mockingbird / All I Wanna Do"



_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Le 27 août "JT Among Friends" - L'hommage de JT a Ted Kennedy + le morceau final "Shed A little Light" qui reçut la complète contribution de l'audience...




_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
La vidéo complète de Shed A Little Light est ici


_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
NOS VIDEOS

Shed A Little Light 27/08/09




My Traveling Star 30/08/09




_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Shower The People



The Water Is Wide





_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Admin

avatar
Admin
Petit retour sur cette exceptionnelle virée à Tanglewood avec trois vidéos proposées sur Youtube d'une des deux soirées "JT with Guests": JT accompagné de Sheryl Crow et Yo-Yo Ma sur "Fire and Rain" et "Sweet Baby James" et JT seul sur "You've Got A Friend"









_________________
Some things never change and some things we don't ever want to change. Thankfully, James Taylor hasn't.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.james-taylor.asso.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum